Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

3 articles avec motu proprio

Le Motu Proprio vu par M. l'abbé Méramo

Publié le par Christus.vincit

  Monsieur l'abbé Méramo (renvoyé de la FSSPX par Mgr Fellay et aujourd'hui non una cum), ancien supérieur du District d'Espagne de la FSSPX dénonce la ruse et les visées modernistes de Ratzinger dans le Motu Proprio : « le démon tente, tel qu'un ange de lumière »

Télécharger en PDF

Publié dans Motu Proprio

Il n'existe qu'UNE seule Messe catholique

Publié le par Clément LECUYER

 Le 7 juillet 2007, Ratzinger publiait  un Motu proprio "Summorum Pontificum" énumérant en douze articles les cas et les conditions où le rite 'traditionnel' et irréformable (Pie V : Bulle Prinum Tempore)de la sainte Messe pouvait être toléré. Depuis cette promulgation, beaucoup ont exprimé leur joie et leur satisfaction devant le "bon geste du Saint Pape Benoît XVI" [sic !]. La FSSPX a été la première à s'en féliciter. Mgr Fellay avait même donné l'ordre à ce que soit chanté le Te Deum et avait organisé une campagne de Rosaires.

 

Il n'y a qu'UNE vérité, il n'existe qu'UNE Messe catholique !

 

http://assembleepleniere.cef.fr/images/MesseLourdes.jpghttp://frederic.simon1.free.fr/images/messe-tridentine.JPG

 

« Par notre présente constitution, qui est valable à perpétuité, Nous avons décidé et Nous ordonnons, sous peine de notre malédiction, que jamais rien ne soit ajouté, retranché ou modifié à Notre Missel. Si cependant quelqu’un se permettait une telle altération, qu’il sache qu’il encourrait l’indignation de Dieu tout puissant et de ses bienheureux apôtres Pierre et Paul.» » Bulle "Quo Primum tempore" - 1570

 

 

 Quelle doit être l'attitude d'un fidèle catholique ? La vérité est simple. Inutile de faire des années de théologie pour constater où est l'erreur. Basons-nous sur l'article 1 de cette déclaration :


« Art. 1. Le Missel romain promulgué par Paul VI est l’expression ordinaire  de la « lex orandi» de l’Église catholique de rite latin. Le Missel romain promulgué par S. Pie V et réédité par le B. Jean XXIII doit être considéré comme l’expression extraordinaire de la même « lex orandi » de l’Église et être honoré en raison de son usage vénérable et antique.Ces deux expressions de la « lex orandi » de l’Église n’induisent aucune division de la « lex credendi » de l’Église ; ce sont en effet deux mises en œuvre de l’unique rite romain. ».

 

Que peut-on penser de cet article ?

1. "Le Missel promulgué par Paul VI est l'expression ordinaire" : Cela signifie donc qu'il s'agit de la norme, de la règle universelle. Pour Ratzinger, le rite hérétique et invalide de Paul VI est donc la norme ! Un catholique ne peut pas accepter un tel affront !

2. "Le Missel romain promulgué par S. Pie V doit être considéré comme l’expression extraordinaire" : Cela signifie que le rite irréformable de la Sainte Messe promulgué par Saint Pie V est une exception qui peut être "tolérée" sous certaines conditions ! Depuis quand un catholique peut-il accepter cela ?

 

Conclusion qui s'impose :


 N'est-ce pas proclamer la supériorité de l'erreur sur la Vérité, de la messe de Luther  sur le Saint Sacrifice de la Messe ? Cette coexistence des deux rites est une injure faite à Notre Seigneur Jésus-Christ. Cela est insupportable au regard du témoignage de la Foi car «nul ne peut servir deux maîtres».


> Un catholique doit obligatoirement refuser ce "cadeau" empoisonné ! Il est évident qu'à  cette occasion, Ratzinger a démontré une fois de plus qu'il faisait parti du camp ennemi au catholicisme.

  Qu'elle en soit consciente ou non, la FSSPX, en criant sa joie, insulte Notre Seigneur !et bafoue le Saint Sacrifice de la Messe ! Voici une raison supplémentaire pour n'avoir aucun rapport avec cette Fraternité !

 

Publié dans Motu Proprio