Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Décès du R.P. Pierre Verrier

Publié le par Clément LECUYER

http://www.enaos.net/Commun/Images/Icones/Thumb-Croix2.gif 

Communiqué du prieuré Notre Dame de Bethléem, à Favernay :

"Notre communauté a la douleur de vous informer du rappel à Dieu de notre très cher fondateur le Père Pierre Verrier ce mardi 7 juin 2011 à midi dans sa 88ème année (13 octobre 1922), la 62ème de son sacerdoce (2 avril 1949), la 28ème de la fondation de notre Prieuré (9 juillet 1982). Les obsèques seront célébrées dans notre chapelle ce vendredi 10 juin à 10 heures."

 
Jubilé sacerdotal de diamant du Révérend Père Verrier, le 2 mai 2009

 Requiem æternam dona eis, Domine, et lux perpetua luceat eis

 
 Le R.P. Verrier, bénédictin non una cum, fait partie de ces religieux résistants qui n'ont jamais cessé de lutter contre les destructions doctrinales, liturgiques, et spirituelles de Vatican II.

Oraisons jaculatoires au Sacré-Coeur

Publié le par Clément LECUYER

Définition : « Une oraison jaculatoire est un élancement amoureux et enflammé du cœur et de l’esprit, par lequel l’âme va s’unir étroitement à Dieu. » (Jean de Saint Samson)

Cela vient du mot latin "jaculum" qui veut dire flèche, javelot. C'est une prière très brève, un cri du coeur qui s'élance vers Dieu.
Le but des oraisons jaculatoires est l'union de l'âme avec Dieu.

 L'exemple des saints : "Les Oraisons jaculatoires étaient continuellement sur les lèvres des Saints. Il n'est pas de moyen plus facile et meilleur d'apprendre à prier sans cesse et sans peine avec dévotion. L'indulgence attachée à ces Oraisons est pour tous, un nouveau motif d'en faire un fréquent usage."

Quand faire ces oraisons ? : c'est tout au long de la journée que l'on peut s'unir à Dieu par l'intermédiaire de ces courtes phrases qui élancent notre coeur vers Dieu ou vers le saint que l'on prie !

Pas besoin de parler pour cela et ça ne prend que 3 secondes... Prenons l'habitude donc d'en faire à tout moment : au travail, en marchant, pendant nos moments de détente !

 => Cela provoquera une grande amélioration dans nos âmes.

Quelles oraisons jaculatoires dire ? : autant les choisir en fonction de la dévotion mensuelle sur laquelle l'Eglise nous fait méditer ! En l'occurence, c'est vers le Sacré-Coeur de Jésus que nos oraisons jaculatoires doivent se diriger.

===> Oraisons jaculatoires au Sacré-Coeur de Jésus :

-> "Coeur Sacré de Jésus, j'ai confiance en Vous"
-> "Coeur Sacré de Jésus, ayez pitié de nous"

-> "Coeur Sacré de Jésus, que Votre règne arrive"
-> "Coeur Sacré de Jésus, je crois à votre amour pour moi"
-> "Coeur Sacré de Jésus, que Votre volonté soit faite"
-> "Doux Coeur de Jésus, faites que je Vous aime de plus en plus"
-> "Jésus, doux et humble de coeur, rendez mon coeur semblable au Vôtre"
-> "Doux Coeur de Jésus, soyez mon amour"
-> "Coeur Sacré de Jésus, je me donne à Vous par Marie"
-> "Coeur Sacré de Jésus, convertissez les pauvres blasphémateurs"
-> "Coeur agonisant de Jésus, ayez pitié des mourants"
-> "Divin Coeur de Jésus, convertissez les pécheurs, sauvez les moribonds, délivrez les saintes âmes du purgatoire"

Publié dans Spiritualité

Hellfest : Neuvaine d'exorcismes contre le culte public de Satan

Publié le par Clément LECUYER

    Comme vous le savez peut-être, le Hellfest se tiendra comme les autres années à Clisson du 17 au 19 juin prochain. Le Hellfest (festival de l'enfer) est un "festival" ouvertement sataniste de "musique" rock-métal  extrême, véhiculant des messages absolument violents, blasphématoires et choquants à contre de la religion catholique et de la morale.

  L'association Civitas diffuse en ce moment des documents que l'on peut signer et qu'elle envoie aux pouvoirs publics et aux collectivités locales pour protester contre ce rassemblement qui s'affiche ouvertement christianophobe. Il s'avère que ce rassemblement est en partie financé par des collectivités territoriales (nos impôts) ! Par exemple, en 2010, une subvention de 18000 € a été attribuée par le conseil général du département. 

  Utilisant les armes que la Sainte Eglise nous a données, nous organisons donc une neuvaine d'exorcismes de Léon XIII à partir du jeudi 9 juin pour terminer le 17 premier jour de ce rassemblement luciférien.

  Nous invitons tous nos lecteurs à faire passer ce message et à s'associer à cette action pour contre-attaquer les forces de l'enfer !

  Nous rappelons que le Pape Léon XIII a rédigé un exorcisme spécialement pour les fidèles catholiques du monde entier.

  Mgr Auguste Saudreau en 1921 :

"Les exorcismes publiés par ordre de Léon XIII, que les âmes pieuses récitent soit pour les besoins de l’Eglise, soit pour être délivrées des tentations, peuvent servir très utilement contre les vexations diaboliques. Il convient de les faire réciter à celui que l’on soupçonne d’être victime de l’ennemi infernal, et aussi de les réciter avec lui. Il est tout à fait licite d’agir de la sorte. L'exorcisme ou adjuration (les deux mots sont synonymes) est un acte de la vertu de religion, par lequel on commande au démon, au nom de Dieu, de cesser de torturer ses victimes ; à ces ordres, on ajoute des prières pour obtenir de Dieu qu’il empêche les démons de nuire. Ce n’est pas un acte de juridiction ecclésiastique, L’Eglise qui n’a même pas de juridiction sur les âmes du Purgatoire, à plus forte raison, n’en a jamais eu sur les démons et les damnés, c’est un hommage rendu à la puissance de Dieu. Aussi est-ce en traitant de la vertu de religion que les théologiens parlent de l'exorcisme. Tous, sans exception, déclarent que cette adjuration faite au démon, tant qu’elle se fait d’une manière privée, est permise à tous. Les laïcs, eux aussi, bien qu’ils ne puissent commander au démon comme représentants de l’Eglise, peuvent l’adjurer au nom de Dieu de laisser en paix sa victime, et même rien ne les empêche de se servir des prières usitées par l’Eglise, en cas de probabilité d’infestation diabolique.

Cependant, le Code de Droit Canon obligeant à recourir à l’évêque avant de procéder à des exorcismes, il ne faudrait pas sans autorisation spéciale faire des exorcismes officiels, c’est-à-dire réciter sur le patient, en se revêtant du surplis et de l’étole, les prières marquées au Rituel. Mais rien n’empêcherait de réciter à distance ces prières…" (L’état mystique et les faits extraordinaires de la vie spirituelle, chapitre 23, n°2, Editions Brunet, Arras, 1921).

Mgr Guerard des Lauriers :

"Cette prière, composée par le Pape LÉON XIII, d'après le formulaire des Exorcismes du Rituel Romain devrait être récitée fréquemment par tous, en public comme en privé, pour mettre en fuite les démons, diminuer leur action perverse sur les pécheurs, préserver l'Eglise, la Patrie et les familles de grands maux [...]  Les fidèles doivent, plus que jamais le réciter, mieux que cela : le prier. Ils seront, comme je l'ai été moi-même, confirmés dans cette pratique et divinement consolés, en revenant à la source, et à la Vérité."

 Texte de l'exorcisme ici (à partir de la 4° page) 

>  Cette courte prière de Saint Michel Archange peut être bien sûr récitée  :

"Saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat; soyez notre secours contre la malice et les embûches du démon. Que Dieu exerce sur lui son empire, nous le demandons en suppliant; et vous, Prince de la milice céleste, repoussez en enfer, par la force divine, Satan et les autres esprits mauvais qui errent dans le monde en vu de perdre les âmes. Ainsi soit-il."

> Autre prière à Notre Dame :

MARIE-ecrase-le-serpent

"Auguste Reine des cieux, souveraine maîtresse des Anges,

Vous, qui dès le commencement, avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan,
Nous vous le demandons humblement,

Envoyez vos légions célestes pour que, sous vos ordres, et par votre puissance,
Elles poursuivent les démons, les combattent partout, Répriment leur audace, et les refoulent dans l'abîme.
Qui est comme Dieu ?
O bonne et rendre mère, Vous serez toujours notre Amour et notre espérance.
O Divine Mère, Envoyez les Saints Anges pour nous défendre, Et repousser loin de nous le cruel ennemi.
Saints Anges et Archanges, Défendez-nous, gardez-nous."

Prière donnée par Notre Dame Reine des Anges au Père Louis-Edouard Cestac, à Bayonne le 13 janvier 1864.
Cette prière authentique indulgenciée par St Pie X, pour 300 jours d'indulgence, une fois par jour (par int. de SS. Pie X. 8 juillet 1908).

  "Âmes dévouées à la Très Sainte Mère de Dieu et à la sainte Eglise, récitez cette prière chaque jour. Dans les cas difficiles, récitez-la aussi neuf fois de suite, en neuvaine pour les neuf cœurs des Anges, faites reproduire cette humble prière qui est un très puissant exorcisme, et répandez-la à profusion autour de vous et par toute la terre".]

Abbé Lafitte : Pour l’amour de la Vérité

Publié le par Clément LECUYER

 M.  l’Abbé Jean-Luc Lafitte, qui a quitté la FSSPX il y a quelques temps déjà, a rejoint l’Abbé Guépin à la Chapelle du Christ-Roi de Nantes peu avant le dimanche des Rameaux.

 Il a fait une déclaration publique pour expliquer sa position que nous vous donnons ci-après :

Chapelle du Christ-Roi
88, rue d’Allonville
44000 – Nantes

Pour l’amour de la Vérité

 

Afin de rassurer les fidèles de la chapelle du Christ-Roi et de Notre-Dame des Dons, paroissiens qui pourraient à juste titre être inquiets de voir arriver un nouveau Prêtre inconnu, permettez-moi de vous faire part en toute simplicité des faits suivants dont monsieur l’Abbé Guépin peut témoigner.

  • Je suis rentré au séminaire d’Écône en octobre 1974, et pendant toute ma formation ai toujours fait partie, grâce à Dieu, de l’aile ouvertement anti-libérale du séminaire, ce qui a bien failli me coûter mon ordination…
  • Depuis cette ordination reçue des mains de monseigneur Lefebvre le 29 juin 1979, malgré mes misères, je crois être toujours demeuré fortement enraciné dans ce groupe anti-libéral.
  • J’ai toujours pensé que les « papes » modernistes qui occupent le siège de saint Pierre depuis la mort du pape Pie XII ne peuvent plus être excusés d’hérésie formelle, notamment dans le domaine de la liberté de conscience et des cultes, et de l’œcuménisme. Ils enseignent et propagent des doctrines condamnées par Pie IX, Léon XIII, saint Pie X et tous les papes jusqu’en 1958, mort du pape Pie XII.
  • C’est pourquoi je n’ai aucun scrupule de conscience de ne plus nommer Benoît XVI au Canon de la sainte Messe, bien que je reconnaisse l’avoir fait auparavant en raison de la confusion doctrinale qui règne actuellement dans la Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X.
  • J’ai la conviction que le long cheminement qui m’a amené ici à Nantes a été voulu par Dieu, et qu’Il m’a littéralement conduit par la main jusqu’au 98 de la rue d’Allonville.
  • Je suis également persuadé qu’une collaboration étroite et franche est tout à fait possible avec monsieur l’abbé Guépin. Nous avons tous les deux bu à la même source au séminaire d’Écône et avons l’amour de la Vérité ainsi que la volonté de rester fidèles à l’enseignement de la sainte Église notre Mère.
  • C’est monsieur l’abbé lui-même qui m’avait contacté pour que je vienne le visiter sur place et qui m’a proposé cette collaboration sacerdotale que je souhaite de longue durée. Il est évident que je ne suis pas venu ici pour prendre sa place, mais pour l’aider dans son ministère sacerdotal. C’est de grand cœur que je lui apporte l’expérience acquise par une trentaine d’années d’apostolat missionnaire aux quatre coins du monde.

Permettez-moi, en concluant, de vous demander la charité de vos prières pour ma persévérance, afin que cette collaboration sacerdotale entre monsieur l’abbé Guépin et moi-même soit toujours pour la plus grande gloire de Dieu et le plus grand bien de vos âmes.

Abbé Jean-Luc Lafitte

Télécharger en PDF

Merci au blog catholicapedia

Ascension de Notre-Seigneur

Publié le par Clément LECUYER

http://img.over-blog.com/300x399/0/21/41/34/ascension.jpg

Saint Augustin : 

"En transportant la nature humaine dans les cieux, il a montré que le ciel peut s’ouvrir aux croyants.

 Aujourd’hui notre Seigneur Jésus-Christ monte au ciel; que notre cœur y monte avec lui. Écoutons ce que nous dit l’Apôtre: Vous êtes ressuscités avec le Christ. Recherchez donc les réalités d’en haut: c’est là qu’est le Christ, assis à la droite de Dieu. Le but de votre vie est en haut, et non pas sur la terre. De même que lui est monté, mais sans s’éloigner de nous, de même sommes-nous déjà là-haut avec lui, et pourtant ce qu’il nous a promis ne s’est pas encore réalisé dans notre corps. 

  Lui a déjà été élevé au dessus des cieux; cependant il souffre sur la terre toutes les peines que nous ressentons, nous ses membres. Il a rendu témoignage à cette vérité lorsqu’il a crié du haut du ciel : Saul, Saul, pourquoi me persécuter? Et il avait dit aussi: J’avais faim, et vous m’avez donné à manger. Pourquoi ne travaillons-nous pas, nous aussi sur la terre, de telle sorte que par la foi, l’espérance et la charité, grâce auxquelles nous nous relions à lui, nous reposerions déjà maintenant avec lui, dans le ciel? 

  Lui, alors qu’il est là-bas, est aussi avec nous; et nous, alors que nous sommes ici, sommes aussi avec lui. Lui fait cela par sa divinité, sa puissance, son amour; et nous, si nous ne pouvons pas le faire comme lui par la divinité, nous le pouvons cependant par l’amour, mais en lui.

  Lui ne s’est pas éloigné du ciel lorsqu’il en est descendu pour venir vers nous; et il ne s’est pas éloigné de nous lorsqu’il est monté pour revenir au ciel. Il était déjà là-haut, tout en étant ici-bas; lui-même en témoigne: Nul n’est monté au ciel, sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme, qui est au ciel. Il a parlé ainsi en raison de l’unité qui existe entre lui et nous: il est notre tête, et nous sommes son corps. Cela ne s’applique à personne sinon à lui, parce que nous sommes lui, en tant qu’il est Fils de l’homme à cause de nous, et que nous sommes fils de Dieu à cause de lui.

  C’est bien pourquoi saint Paul affirme: Notre corps forme un tout, il a pourtant plusieurs membres ; et tous les membres, bien qu’étant plusieurs, ne forment qu’un seul corps. De même en est-il pour le Christ. Il ne dit pas: Le Christ est ainsi en lui-même, mais il dit: De même en est-il pour le Christ à l’égard de son corps. Le Christ, c’est donc beaucoup de membres en un seul corps. Il est descendu du ciel par miséricorde, et lui seul y est monté, mais par la grâce nous aussi sommes montés en sa personne. De ce fait, le Christ seul est descendu, et le Christ seul est monté ; non pas que la dignité de la tête se répande indifféremment dans le corps, mais l’unité du corps ne lui permet pas de se séparer de la tête."

 Sermon de Saint Augustin, évêque 98, 1-2 (PLS 2, 494-495)

Source

 

Publié dans Spiritualité

Réglement de la publication de commentaires

Publié le par Clément LECUYER

  Sédévacantiste, pour rester CATHOLIQUE se veut être un site intégralement catholique, de défense de la vraie Tradition et du magistère catholique. Par conséquent, il défend la position du Siège Apostolique vacant, etant donné les changements doctrinaux promulgués depuis Vatican II.

 L'ajout de commentaires est une option que nous avons choisi de désactiver il y a un peu moins d'un mois, en raison des débordements répétés de certaines personnes. Cependant, nous comptons réactiver cette option mais chaque intervenant publiant un commentaire est tenu de lire et de respecter ce présent réglement :

1. Les débats sont avant tout doctrinaux.

2. Toute attaque gratuite tenue à l'égard des véritables Souverains Pontifes et tout propos pertinace à l'encontre les dogmes de l'Eglise catholique  est interdit.

3. Tout commentaire publié engage son auteur et ne représente donc évidemment pas la position de note site.

4. Au cours de leurs discussions, les intervenants se doivent de pratiquer entre eux une vraie charité chrétienne. Les commentaires comportant des insultes, des paroles volontairement et objectivement blessantes ou méprisantes seront censurés. L'entraide et le souci de l'autre doivent être une priorité pour chaque catholique.

5. La déformation des noms est interdite.

6. Dans tous les cas, les intervenants se doivent de parler de façon respectueuse des clercs, prêtres et évêques. L'anticléricalisme, véritable fléau, ne peut être toléré sur notre site. Ceci n'empêche évidemment pas les intervenants à dénoncer avec humilité les éventuelles et possibles erreurs de certains clercs, mais toujours avec respect.

"Tous les fidèles doivent aux clercs le respect, dans la mesure qu’exigent le grade et la fonction qu’ils occupent; et ils commettent un sacrilège s’ils ont à leur égard des voies de fait." (Can. 119 du Code de Droit Canon de 1917)

7. Les intervenants doivent veiller à ne pas dévier du sujet de l'article.

8. La liberté d'opinion est autorisée, dans les limites bien sûr fixées par la foi et la doctrine catholiques.

Mgr Gaume : "De là, cette conséquence inévitable, que l'homme ou le peuple le plus libre est celui qui rencontre le moins d'obstacles pour accomplir et qui accomplit le plus fidèlement la volonté de Dieu en toutes choses. Telle est la belle définition que l'Eglise nous donne de la liberté humaine: Servir Dieu, dit-elle, c'est régner (Servire Deo regnare est. Paroles du Pontifical.)"

  Concernant la Thèse de Cassiciacum : Il est autorisé de débattre contre ou en faveur de la Thèse à condition bien sûr de le faire de façon sérieuse, réfléchie et charitable. Ainsi, il est strictement interdit d'attaquer les tenants (ou les opposants) de la Thèse en les qualifiant faussement d'hérétiques. Cependant, nous tenons à dire qu'à nos yeux, il n'est pas important, ni utile de "polémiquer" indéfiniment sur cette divergence théologique secondaire, qui ne concerne pas la foi.

 Lire notre rappel sur la position de notre site concernant la Thèse

  Nous espérons que chacun veillera à respecter ce réglement. 

Publié dans Annonces

30 mai : Sainte Jeanne d'Arc

Publié le par Clément LECUYER

 Le 30 Mai est la fête de Sainte Jeanne d'Arc, patronne secondaire de notre pays (avec Sainte Thérès de l'Enfant-Jésus) . 

 
Sainte Jeanne d'Arc, sauvez la France !

 Cantate en son honneur :

- Lire le dossier consacré par le site Hodiemecum sur cette grande sainte
- Lire la CONSECRATION AU CHRIST ROI DE FRANCE par Ste Jeanne d'Arc

- Lire la LA MISSION POSTHUME DE SAINTE JEANNE D'ARC de Mgr DELASSUS

Publié dans Spiritualité

Tro Breizh 2011

Publié le par Clément LECUYER

 Le Tro Breizh, qui en breton signifie "tour de Bretagne", est un pèlerinage catholique breton qui relie les villes des sept saints fondateurs de la Bretagne.

 Les sept villes étapes du Tro Breizh sont :

  • - Quimper, ville de saint Corentin.
  • - Saint-Pol-de-Léon, ville de saint Pol Aurélien.
  • - Tréguier, ville de saint Tugdual.
  • - Saint-Brieuc, qui porte le nom de son fondateur Brieuc.
  • - Saint-Malo, du nom de son fondateur, saint Maclou ou saint-Malo.
  • - Dol de Bretagne, ville de saint Samson.
  • - Vannes, ville de saint Patern.

  C'est donc le troisième été qu'un jeune fidèle breton organise, avec les prêtres non una cum, M. l'abbé Xavier Grossin et le Père Rigoberto Sanchez, une étape du Tro Breizh (de Quimperlé à Landévennec cette année). Deux groupes de pèlerins - le "groupe des jeunes" et  le "groupe des adultes (avec jeunes enfants)" - font le pélerinage qui a lieu cette année du 20 au 27 août.

> Pour plus d'informations, veuillez vous reporter à cette feuille d'information

La toute puissance de Marie, notre Sainte Mère

Publié le par Clément LECUYER

http://la.mesange.chez-alice.fr/Images/Vierge-de-misericorde.jpg

  En ce mois de Marie, voici ci-dessous ce qu'ont dit de notre Sainte Mère quelques saints ou grands priants du chapelet :

 "On demande beaucoup de choses à Dieu, et on ne les obtient pas; on les demande à Marie, et on les obtient; non que Marie soit plus puissante, mais parce que Dieu veut ainsi l'honorer" (saint Alphonse de Liguori)
"Celui qui est fidèle à réciter le chapelet tous les jours reçoit de nombreuses et précieuses grâces" (saint Alphonse de Liguori) 
"Et qui donc invoqua jamais cette douce Souveraine sans être exaucé?" (Innocent III)
"Quand un coeur a reçu du ciel le don précieux de recourir à Marie dans ses peines, ses épreuves et ses dangers, ce coeur est toujours pacifié, reposé, béni" (Père de Ravignan)
"Comme l'océan réunit toutes les eaux, ainsi Marie réunit toute les grâces" (saint Bonaventure)
"Oh! comme les démons redoutent Marie, comme son grand nom les fait trembler!" (saint Bonaventure)
"Les prières de Marie ne peuvent jamais rester sans effet" (saint Bernard)

 

http://la.mesange.chez-alice.fr/Images/imagecourc%E9leste.jpg

"Votre divin Fils vous écoute, et il est disposé à vous accorder tout ce que vous lui demanderez; parlez donc, Ô Marie, notre avocate, parlez pour nous, misérables que nous sommes." (saint Bernard)
"Lorsque je me suis trouvé dans l'amertume, j'ai poussé mes cris vers la Mère de mon Dieu et elle m'a exaucé; j'ai levé les yeux vers elle et j'ai été consolé." (saint Bernard)
"La volonté de Dieu est que nous ayons tout par Marie" (saint Bernard)
"Les anges rebelles sont frappés de terreur quand ils entendent seulement prononcer le nom de Marie" (saint Bernard)
"Marie est mère de Dieu pour tout obtenir et mère des hommes pour tout accorder" (Bossuet)
"Une famille ne périt pas, solidement dévouée à Marie" (saint Anselme)
"Ce que tous les saints peuvent avec vous, vous le pouvez seule sans eux" (saint Anselme)  

"Le Rosaire est la plus insigne de toutes les pratiques de dévotion et, pour ainsi dire, la reine de toutes les prières." (Bienheureux Alain de la Roche)
"Au pied de la croix, Marie était plongée dans un océan de douleurs" (saint Jean Chrysostome)
"Là où est Marie, là l'esprit malin n'est point" (saint Louis de Montfort)

"Jamais je ne me suis recommandée à cette Vierge Souveraine, sans avoir éprouvée, d'une manière sensible, son secours tout puissant" (sainte Thérèse d'Avila)
"Ne craignons pas de recourir souvent à Marie; sa puissance et sa bonté n'ont pas de limite" (Vénérable Marcellin Champagnat)
"Si vous avez le bonheur de faire pénétrer la dévotion à la Sainte Vierge dans le coeur de vos enfants, vous les avez sauvés" (Vénérable Marcellin Champagnat)
"Je vous salue donc, très douce Médiatrice de Dieu et des hommes: je vous salue, très puissante Réconciliatrice de tout l'univers" (saint Epiphane)

"Lorsque nos mains ont touché des aromates, elles embaument tout ce qu'elles touchent; passez vos prières par les mains de la Sainte Vierge: elle les embaumera" (saint Curé d'Ars)
"Tous les saints ont une grande dévotion à la Sainte Vierge; aucune grâce ne vient du ciel sans passer par ses mains" (saint Curé d'Ars)

"Oh! aimez la Sainte Vierge! Si on savait comme Elle est bonne! Dites bien votre chapelet; mettez-vous sous sa protection; vous ne le ferez jamais en vain" (sainte Bernadette Soubirous)
"Les regards de Marie sont toujours occupés à découvrir nos misères" (saint Ephrem)
"On verra le ciel et la terre tomber en ruines avant que Marie refuse son secours à une âme qui le lui demande avec une intention droite et en plaçant son espoir en elle" (Louis de Blois)
"Lorsqu'on prononce le nom de Marie, le ciel s'embellit, la terre se réjouit, les anges frémissent de bonheur, les démons saisis d'épouvante s'enfuient plus vite que la poussière qui se dissipe au souffle du vent" (saint François d'Assise)

(Ces pensées sont tirées du fascicule Chaque jour avec Marie, des frères maristes)

Publié dans Spiritualité

Sacres épiscopaux sans mandat romain entre 1269 et 1271

Publié le par Clément LECUYER

http://lasculpturefrancoise.com/sculpturebaroqueetclassique/eveque/geveque9.jpg
"Afin que la Foi et la Vie soient conservées, il faut évidemment des Evêques. Pas de Sacrements sans Sacerdoce sans Evêques"
(Mgr Guerard des Lauriers)

  Dans les rangs des catholiques soutenant la vacance du Siège Apostolique depuis Vatican II, le sujet des sacres épiscopaux sans mandat romain, du fait de la situation, a toujours fait couler beaucoup d'encre. Alors que plusieurs lois ecclésiastiques exigent normalement la délivrance d'un mandat romain (autorisation du Pape régnant) pour la survenue d'un sacre épiscopal, la situation actuelle extraordinaire et inédite de l'Eglise - absence de Pape depuis plus de quarante ans, réforme liturgique invalide, raréfaction des vrais sacrements intégralement catholiques, etc - peut-elle justifier la non observation de ces lois ? Nous répondons par l'affirmatif. Effectivement, contrairement à ce que défendent certains, une consécration épiscopale sans mandat romain, qui plus est durant la vacance du Siège apostolique, ne va pas contre la nature même de l’épiscopat et la constitution divine de l’Eglise. L'exigence du mandat romain, rappelons-le rapidement, est d'origine humaine et non d'institution divine. Ainsi, puisque saint Thomas d'Aquin enseigne explicitement qu'une loi d'origine humaine ne s'applique plus lorsque, par des circonstances non prévues par son législateur, elle nuit au bien commun de l'Eglise et/ou à une loi divine (vertu d'épikie), nous pensons qu'aujourd'hui, les consécrations épiscopales sans mandat romain sont, en soi, parfaitement licites, à condition notamment de reconnaitre la vacance de la chaire de Pierre. Cependant, précisons que ces consécrations ne confèrent pas à ces évêques le pouvoir de juridiction qui découle uniquement du Pape, du fait, bien évidemment de l'absence de ce dernier.

 Outre les arguments doctrinaux, nous pouvons prouver ces propos par des faits historiques qui se sont réalisés au cours de l'histoire de l'Eglise :  Entre 1268 et 1271, lors de la vacance du Siège pontifical, des sacres épiscopaux, sans mandat romain explicite, ont eu lieu et ont été ensuite ratifiés lorsqu'un Pape, Grégoire X, a été élu :

"Le 29 Novembre 1268, le Pape Clément IV mourut, et commençât alors une des plus longues périodes d'interrègne ou de vacance du siège pontifical dans l'histoire de l'Église Catholique. Les cardinaux à ce moment-là devaient se réunir en conclave dans la ville de Viterbe, mais en raison des intrigues de Carlo d'Anglio, roi de Naples, la discorde éclata entre les membres du Sacré Collège et la perspective d'une élection devenait de plus en plus éloignée. 

 Après presque trois ans, le maire de Viterbe enferma les cardinaux dans un palais, leur permettant seulement le strict minimum pour survivre, jusqu'à ce qu'une décision soit prise qui donnerait à l'Eglise son chef visible. Enfin, le 1er septembre 1271, le Pape Grégoire X fut élu à la Chaire de Pierre. 

 Au cours de cette longue période de vacance du Siège apostolique, la vacance d'office se produisit également dans de nombreux diocèses dans le monde entier. Afin que les prêtres et les fidèles ne puissent pas être laissés sans bergers, des évêques furent élus et consacrés pour combler les sièges vacants. Ainsi furent accomplies au moins vingt-et-une élections et consécrations dans les différents pays. L'aspect le plus important de ce précédent historique, c'est que toutes ces consécrations d'évêques ont été ratifiées par le Pape Grégoire X, qui a, par conséquent, confirmé la légalité de telles consécrations." (extrait d’Il Nuovo Cattolico Osservatore par le Dr Stephano Filiberto, Docteur en Histoire ecclésiastique)

  Selon le document «Hierarchia Catholica Medii Aevi" du Père Conrad Eubel, OFM, MST, imprimé en 1913, les évêques ci-dessous ont été consacrés au cours de la période de la vacance mentionnée plus haut :

- Mgr Radulfus de Thieville :Diocèse d'Avranches, France. Consacré en novembre 1269
- Mgr Nicolaus Forteguerra : Diocèse de Aleria, Corse. Consacré en 1270
- Mgr Nicolaus Forteguerra : Diocèse de Antivari, Grèce. Consacré en 1270
- Mgr Erardus de Lesinnes : Diocèse d'Auxerre, France. Consacré en janvier 1271
-  Mgr Erardus de Lesinnes : Diocèse d'Auxerre, France. Consacré en janvier 1271
- Mgr Potius de Sissey : Diocèse de Chalons sur Saorie, France. Consacré en 1269
- Mgr Jacobus : Diocèse de Cagli, Italie. Consacré le 8 septembre 1270
- Mgr Geoffridus d'Ass :  Diocèse du Mans, en France. Consacré en 1270
- Mgr Taurs Petrus (Pepers) : Diocèse de Cefalu, Sicile. Consacré en 1269
- Mgr Borgognoni Théodoric, OP : Diocèse de Cervia, Italie. Consacré en 1270
- Mgr Johannes OP Magnesi : Diocèse de Civita Castellana, Italie. Consacré en 1270
- Mgr Philippus de Chaourse : Diocèse d'Evreux, France. Consacré en février 1270
- Mgr Ravaldinus : Diocèse de Forlimpopoli, Italie. Consacré en 1270
- Mgr Johannes de Rupe (Roche) : Diocèse de Lismore Waterford, en Irlande. Consacré en 1270
- Mgr Paganellus : Diocèse de Lucques, en Italie. Consacré en 1269
- Mgr Petrus de Gualis : Diocèse de Saint-Jean de Maurienne, France. Consacré en 1270
- Mgr Johannes de Garlande : Diocèse de Meaux, France. Consacré en 1269
- Mgr Laurientius von Leisteberg : Diocèse de Metz, en Allemagne. Consacré en 1269
- Mgr Raudulfus de Valpelline : Diocèse de Sion, Suisse. Consacrée en juin 1271
- Mgr Bertandus de Lisle Jourdain : Diocèse de Toulouse, France. Consacré le 20 octobre 1270
- Mgr Johannes de Nanteuil : Diocèse de Troyes, France. Consacré en juin 1269
- Mgr Petrus Urg : Diocèse de Abril, Espagne. Consacré le 3 novembre 1269

 Ces faits démontrent incontestablement que les catholiques opposés aux sacres épiscopaux sans mandat romain à l'heure actuelle se trompent lourdement et que leurs affirmations comme quoi "un mandat apostolique est nécessaire d'institution divine" ou que "les sacres sans mandat violent la constitution divine de l’Eglise" sont absolument erronées.

 Nous avons tiré ces informations d'un document rédigé par Mgr Mark Pivarunas (évêque américain non una cum) intitulé les consécrations épiscopales pendant les interrègnes. Mgr Pivarunas revient sur l'ensemble du problème et répond ensuite à une objection émise par les opposants actuels aux sacres. Nous invitons bien sûr nos lecteurs à lire l'ensemble du travail de Mgr Pivarunas qui a été traduit en français pour notre site par une âme généreuse.

> Lire le dossier PDF en français de Mgr Pivarunas (8 pages) : Les consécrations épiscopales pendant les interrègnes