Un Motu Proprio réglant le statut canonique de la Fraternité Saint Pie X ? Fausse rumeur ou projet 'secret' ?

Publié le par Clément LECUYER

"Dans les temps à venir certains abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines diaboliques, enseignées par d’hypocrites imposteurs" I. Timothée IV, 1-2

 Alors que l'abbé Ratzinger est en voyage en Grande-Bretagne et compte rencontrer l'"archevêque" de Canterbury, Rowan Williams, chef de fil des anglicans (est-ce un signe d'une prochaine intégration1 dans l'Eglise dite conciliaire ? Certains médias l'affirment, comme par exemple le quotidien Ouest-france) une certaine rumeur concernant une future reconnaissance canonique de FSSPX circule depuis peu ; les discussions seraient en cours : la Fraternité saint Pie X pourrait donc être dans quelque temps, tout comme les anglicans,  reconnue et être entièrement une avec (una cum)les occupants modernistes du Vatican  !

 Voici en effet ce qu'on peut lire sur le site osservatore-vaticano.org :

http://3.bp.blogspot.com/_GGdQoTr3Ato/SNzIjOcgqgI/AAAAAAAAAnc/iisQI7RzVa0/s320/loup-brebis.jpg  " Depuis la dernière fois que nous avons parlé des discussions doctrinales entre la Fraternité St Pie X et les théologiens de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (avant l’été), de l’eau a coulé sous les ponts du Tibre.
La rumeur s’est, en particulier, répandue que le Pape préparait un motu proprio prévoyant que l’on ne demande à la FSPX, pour sa reconnaissance canonique, rien d’autre que sa déclaration d’adhésion au Catéchisme de l’Eglise catholique (et, en particulier, pas d’adhésion, fût-elle critique, à Vatican II, ni d’obligation de célébrer la nouvelle messe).
  Par la suite, Mgr Williamson, l’un des quatre évêques sacrés en 1988 (dont il serait difficile d’ignorer le nom, tant il est devenu une célébrité médiatique du fait de ses déclarations, disons assez éloignées des compétences épiscopales…) a mis en garde contre cet éventuel motu proprio en déclarant que le CEC était « moderne en substance, quoique de manière subreptice ».

A quoi, Mgr Fellay a répondu dans le périodique américain « Remnant » (cité ici):
« La déclaration de Mgr Williamson a été faite sans autorisation et lui est personnelle, elle ne vient pas de la Fraternité. Cela n’a jamais été la politique de la Fraternité de baser son action ou sa politique sur des ragots. Je n’ai absolument connaissance d’aucun Motu Proprio. »
Il va de soi que l’on peut fort bien imaginer que ce projet de motu proprio existe bel et bien et que les personnes en charge de le « négocier » préfèrent le faire discrètement… quand les personnes désireuses de faire « capoter » un accord entre la FSPX et Rome (et Mgr Williamson est ici en « communion » avec beaucoup d’autres évêques!…) ont au contraire tout intérêt à lui donner un maximum de publicité.
De toute façon, il ne s’agit pour l’instant que de rumeurs. Qui vivra verra !

Suite de l'article d'osservatore-vaticano ICI

 A noter que le site anglophone Rorate-caeli avait relayé cette rumeur à la fin du mois d'août.  Voici quelques extraits en français de l'article en question :
 

http://boucherieart.free.fr/paves_de_paris/pages/images/danger_de_mort_contemporain.gif

"... Hélas, tout laisse croire que Benoît XVI croit sincèrement en la Nouvelle Eglise de Vatican II, laquelle voit comme sa tâche de réunir dans son sein tous les hommes sans exception, qu'ils croient ou non dans l'unique vraie doctrine de la Foi. Donc il veut sincèrement y incorporer la FSSPX aussi - n'oublions pas non plus qu'il ne lui reste pas beaucoup de temps à vivre ! Dans ce cas l'échec de discussions doctrinales ne doit pas trop  l'inquiéter. Dès lors il en sera à chercher un compromis politique avec la FSSPX pour la réintégrer au reste de la Nouvelle Eglise, et pour ce faire il devra exiger de la FSSPX ni trop, car elle rechignerait, ni trop peu, car alors c'est le reste de la Nouvelle Eglise qui se soulèverait.
  Selon le bruit qui nous parvient de Rome, il pense précisément à un « Motu Proprio » qui « rétablirait dans l'Eglise » une fois pour toutes la FSSPX, sans lui demander d'accepter explicitement ni Vatican II ni la Nouvelle Messe, mais seulement, par exemple, le « Catéchisme de l'Eglise Catholique » de Jean-Paul II paru en 1992, texte substantiellement moderniste mais en douceur. Ainsi la FSSPX éviterait-elle de paraître à ses fidèles comme ayant accepté le Concile ou la Nouvelle Messe, mais en même temps elle se mettrait doucement, doucement, à accepter la substance du néo-modernisme. De cette façon-là tous ceux qui cherchent l'unité seraient contents. Il n'y aurait de mécontents que ceux qui croient en la doctrine catholique."

La religion mondialiste antichristique continue donc à prendre peu à peu forme !

 http://www.lefigaro.fr/medias/2010/09/16/20100916PHOWWW00184.jpg
Benoît XVI chante « pour la paix » main dans la main avec des rabbins, imams, orthodoxes...
C'était le 14 mai 2009, en Israël2


 

« Le mot d’ordre de la nouvelle religion qui est aussi celui des Spirites est : Hors la charité point de salut. Grâce à ce slogan mensonger toutes les barrières morales sont en train de tomber au nom de la ‘tolérance’ maçonnique. ‘Grâce à ce slogan perfide l’antagonisme religieux doit disparaître : juifs, catholiques, protestants, musulmans se tendront la main en adorant, chacun à sa manière, l’unique Dieu de miséricorde et de paix qui est le même pour tous(Discours du président de la Société spirite de Marennes, dans la revue Spiritede janvier 1864) »

 
 Rappelons que l'abbé Ratzinger dans son encyclique
Caritas in veritate (juin 2009) affirmait (ce ne sont que de rapides extraits) que l'homme moderne devait « s'engager dans l’édification d’un nouvel ordre mondial » et qu'il était« urgent que soit mise en place une véritable Autorité politique mondiale (…) Cette Autorité devra en outre être reconnue par tous, jouir d’un pouvoir effectif (..) Elle devra évidemment posséder la faculté de faire respecter ses décisions ».

 De cette nouvelle religion universelle3, nous ne voulons pas faire partie ! Catholiques, nous le resterons toujours ! Restons plus que jamais fidèles à l'Eglise de toujours, à la foi et à la doctrine intégralement catholique ! Refusons donc toute collaboration ou union avec ces gens qui combattent Notre Seigneur et son Epouse mystique, l'Eglise. Hauts les cœurs, l'Eglise triomphera de ses ennemis ! Prions...