Un catholique peut désobéir au Pape mais pas à Mgr Fellay : telle est la nouvelle doctrine de la FSSPX

Publié le par Clément LECUYER

 

  Lors de son homélie prononcée le 11 novembre à l'église saint Nicolas du Chardonnet, Mgr Fellay a justifié l 'exclusion de Mgr Williamson par sa désobéissance envers l'autorité de la FSSPX. Il a dénoncé "un problème de discipline interne qui dure depuis longtemps. qui s'est manifesté à la fin par une sorte de rébellion ouverte contre l'autorité sous, disons, un faux prétexte".

 Ainsi, suivant la nouvelle doctrine de la Fraternité Saint Pie X, il est défendu de désobéir à un simple évêque sans juridiction, en l'occurrence Mgr Fellay, supérieur de ladite fraternité, mais il est possible de résister à l'autorité d'un Pape, Vicaire du Christ... !

 Doit-on rappeler une fois de plus que le Pape est la règle de la foi et qu'il est nécessaire pour se sauver d'être soumis à ses décisions touchant la doctrine, la morale et la discipline ?

"Tous ceux qui résistent obstinément aux Prélats légitimes de l’Eglise, spécialement au Souverain Pontife de tous, et refusent d’exécuter leurs ordres, ne reconnaissant pas leur dignité, ont toujours été reconnus comme schismatiques par l’Eglise catholique." (Encyclique Quartus supra)

 Si la foi nous commande de résister aux ordres et réformes des "papes" de Vatican II, c'est une preuve de plus que ces derniers ne détiennent pas l'autorité pontificale et sont des usurpateurs. Refusant de reconnaître ce fait, la Fraternité Saint Pie X défend sa position intenable en prétextant qu'il est possible de désobéir à l'autorité suprême de l'Eglise catholique.  Cet esprit schismatique, pierre angulaire de "l'édifice FSSPX" ne pose pas soucis à Mgr Fellay, bien au contraire. Par contre, le fait que certains au sein de la FSSPX osent, peu importe ici le motif valable ou non, contrevenir à ses décisions et à ses compromissions avec les modernistes est bel et bien un crime pour cet évêque libéral.

 Il va sans dire que notre but ici n'est pas de défendre Mgr Williamson ou de dénoncer son exclusion (concernant ce dernier, nous partageons les commentaires du site ami Catholicapedia).  Il s'agit de dévoiler la grave contradiction de Mgr Fellay ; nous pouvons encore une fois constater la fausse doctrine de ce clerc qui s'obstine dans l'erreur et dans sa volonté de ralliement.

  A ce jour, du fait des circonstances et des remous au sein de sa FSSPX, il joue au dur, allant jusqu'à citer abruptement Notre Dame de la Salette ("Rome deviendra le siège de l'Antéchrist, Rome perdra la foi") lors de son sermon à Ecône, à l'occasion de la Toussaint. Il ne s'agit que d'une leurre ; cette tactique, bien connue chez lui, du "deux pas en avant, un pas en arrière" est périmée. Mais hélas, les esprits étant si confus et troublés, il est à craindre que ceux qui restent encore fidèles à la FSSPX, tombent une fois de plus dans le piège tendu par Mgr Fellay, que l'on pourrait surnommé, en raison des faits, un véritable renard sournois et rusé...