Mgr Tissier de Mallerais et le magistère de l'Eglise

Publié le par Clément LECUYER

Alors que ça et là, nombreux sont ceux qui nous accusent, à tort, de juger le Pape, il apparaît une nouvelle fois que ces mêmes personnes prétendent encore et toujours juger le Magistère. Cet état d'esprit, condamné et réfuté à de nombreuses reprises par l'Eglise, relève du luthérianisme :
"Samedi 12 novembre, en la fête de tous les saints de l'Ordre Dominicain, Mgr Tissier de Mallerais a conféré le sous-diaconat à trois frères dominicains du couvent de la Haye-aux-Bonshommes.
Dans son homélie, le prélat a exhorté les nouveaux sous-diacres à montrer l'exemple d'une vie sainte, et à être des sentinelles dans l'Église, en gardant la pureté de la foi à une heure où les ténèbres ont envahi le Magistère de l'Église." (Source : La Porte Latine)

 Comme nous l'a écrit un lecteur que nous remercions, comment le Magistère de l'Eglise catholique - premier pouvoir que l’Église a reçu de Notre-Seigneur Jésus-Christ : le pouvoir d’enseigner -  pourrait-il être assombri par les ténèbres ? s'il est bien le Magistère, c'est bien lui qui nous éclaire en vertu de la Parole de Notre Seigneur Lui même : "Tout pouvoir m'a été donné au ciel et sur la terre; allez donc enseignez toutes les nations" (St Matthieu, XXVIII, 16-20)"J'ai prié pour toi, afin qu'etant confirmé dans la Foi tu confirmes tes frères!" (St Luc, XXII, 31-34), "Celui qui vous écoute, m’écoute ; celui qui vous rejette, me rejette et celui qui me rejette" (St Luc, X, 13-16).

- Léon XIII : "Jésus-Christ a institué dans l’Église un magistère vivant, authentique et, de plus, perpétuel, qu’il a investi de sa propre autorité, revêtu de l’esprit de vérité, confirmé par des miracles ; et il a voulu et très sévèrement ordonné que les enseignements doctrinaux de ce magistère fussent reçus comme les siens propres." (Encyclique Satis Cognitum)

- Pie XI : « Le magistère de l'Eglise,établi ici bas selon le plan de Dieu pour conserver perpétuellement intact le dépôt des vérités révélées et pour en assurer la transmission aux hommes, est exercé chaque jour par le pontife Romain...». (Encyclique Mortalium animos)

- Pie XII : « Suivant l’exemple de saint Thomas d’Aquin et des membres éminents de l’Ordre dominicain, qui brillèrent par leur piété et la sainteté de leur vie, dès que se fait entendre la voix du Magistère de l’Église, tant ordinaire qu’extraordinaire, recueillez-la, cette voix, d’une oreille attentive et d’un esprit docile [...] Et il ne vous faut pas seulement donner votre adhésion exacte et prompte aux règles et décrets du Magistère sacré qui se rapportent aux vérités divinement révélées – car l’Église catholique et elle seule, Épouse du Christ, est la gardienne fidèle de ce dépôt sacré et son interprète infaillible ; mais l’on doit recevoir aussi dans une humble soumission d’esprit les enseignements ayant trait aux questions de l’ordre naturel et humain ; car il y a là aussi, pour ceux qui font profession de foi catholique et – c’est évident – surtout les théologiens et les philosophes, des vérités qu’ils doivent estimer grandement, lorsque, du moins, ces éléments d’un ordre inférieur sont proposés comme connexes et unis aux vérités de la foi chrétienne et à la fin surnaturelle de l’homme. » (Aux professeurs et élèves de l’Angelicum, 14 janvier 1958)

 Ce n'est pas la première fois que Mgr Tissier prêche d'aussi graves erreurs sur l'Eglise, afin de justifier les aberrations doctrinales de la FSSPX. Mgr Tissier n'a-t-il pas signé en 2004, tout comme ses trois confrères, ces propos objectivement hérétiques :

"L’Église catholique n’agit plus en phare de la vérité qui illumine les cœurs et dissipe l’erreur, mais plonge l’humanité dans la brume de l’indifférentisme religieux, et bientôt dans les ténèbres de l’apostasie silencieuse"  (p. 33 de l’opuscule, Lettre à nos frères prêtres, janvier 2004).


"Je crois en l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique" (Credo)

 Il y a encore deux ans, il déclarait vouloir convertir celui qu'il considère comme le Vicaire du Christ, Benoît XVI !

 Il s'agit du même principe d'erreur que celle relevée ci-dessus : comment un catholique peut-il prétendre convertir celui qui est la règle de la foi de tous les fidèles catholiques, celui qui est "le Pasteur, le Conducteur, l'Évêque de l'Église universelle, l'Évêque des Évêques, le Pasteur des Pasteurs, le Docteur des Docteurs, le Père des Pères, le Chef des Chefs" (Mgr de Ségur - "Le Pape est infaillible") ? Comment un catholique peut-il revendiquer que le Magistère de l'Eglise doit être aujourd'hui interprété, jugé, rejeté ou condamné  ?!

 Non, ce n'est pas le Magistère de l'Eglise catholique qui est obscurcit par les ténèbres de l'erreur, c'est bien et bel la foi et l'intelligence de ces faux "champions de la Tradition" qui refusent de reconnaître deux vérités simples mais essentielles basées sur la Foi et le Magistère: le Sede Vacante et l'éclipse de l'Eglise catholique par cette nouvelle religion moderniste.

 Il ne nous reste plus qu'à prier...