Mercredi 18 avril 2012 3 18 /04 /Avr /2012 11:23

> Notre article sera réactualisé régulièrement au fur et à mesure des informations

 


 http://www.bibliotecapleyades.net/imagenes_vaticano/vatican40_14.jpg 

 

La FSSPX,  favorable à être intégrée dans  l'Eglise moderniste, trahit définitivement le combat de la foi

 

 

  http://www.lenouvelliste.ch/multimedia/images/img_traitees/2012/04/fellaybernard_zoom945.jpgC'est dans un article du Vatican Insider publié à 22h hier soir que Andrea Tornielli, l'un des vaticanistes les mieux informés, annonce cette fois-ci fermement et sans utiliser le conditionnel que la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X a signé le préambule doctrinal proposé par Rome, donc reconnaît les doctrines intrinsèquement hérétiques de Vatican II. De plus, "une confirmation officielle est attendue dans les prochaines heures. D'après ce que l'on a appris, le texte du préambule envoyé par Mgr Fellay propose quelques modifications mineures de la version donnée par les autorités vaticanes; pour mémoire, la commission Ecclesia Dei [en charge du dossier lefebvriste à Rome, NDLR] avait refusé de rendre le document public, parce qu'il était susceptible d'être légèrement modifié sans que cela ne travestisse le sens. En substance, le préambule contient la Professio fidei, qui est la profession de foi exigée de ceux qui assument une charge ecclésiastique. Et qui exige donc une "religieuse soumission de la volonté et de l'intelligence aux enseignements du pape et des évêques, lorsqu'ils exercent le Magistère authentique. [...] Maintenant, le texte du préambule modifié par Mgr Fellay et signé par lui en tant que supérieur de la FSSPX sera présenté à Benoît XVI, qui reçoit cette réponse positive entre son 85e anniversaire et le 7e anniversaire de son élection. Il est possible que la réponse de Mgr Fellay soit examinée par les cardinaux de la Congrégation pour la doctrine de la Foi début mai; quelques semaines supplémentaires seront nécessaires pour que l'arrangement canonique se fasse. La proposition la plus probable est celle d'une prélature personnelle".

 

Fellay-2


 

Nous attendons les déclarations officielles donc prudence avec de telles annonces. Sources :

 

 Attention, danger !

 

   Les choses vont naturellement bouger dans les semaines qui viennent ; le trouble Mgr Williamson, opposé à la position "sédévacantiste", va probablement se séparer de la Fraternité Saint Pie X et tenter de rassembler autour de lui les quelques lefebvristes qui s'élèveront contre ce ralliement, piège qu'il faut de suite dénoncer.

 

 Nous mettons dès à présent en garde les fidèles contre ce risque.


 

> EDIT (17h00) : Contrairement à ce qui a été écrit par le site La Vie, notre site n'est pas le "blog du mouvement sédévacantiste de l'abbé Schoonbroodt". La position sédévacantiste est tenue par de nombreux prêtres, dont en effet Mr. l'abbé Schoonbroodt, mais notre site qui reste "indépendant" ne se rattache à aucune communauté précise ; la position sédévacantiste n'est le monopole d'aucun prêtre non una cum en particulier. 

 

> EDIT (19h00) :  Communiqué de la Maison générale de la Fraternité Saint-Pie X :

 

La presse annonce que Mgr Bernard Fellay a adressé une « réponse positive » à la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, et qu’en conséquence la question doctrinale est désormais résolue entre le Saint-Siège et la Fraternité Saint-Pie X.

La réalité est autre.

Dans un courrier du 17 avril 2012, le Supérieur général de la Fraternité Saint-Pie X a répondu à la demande d’éclaircissement que lui avait faite, le 16 mars, le cardinal William Levada, au sujet du Préambule doctrinal remis le 14 septembre 2011. Comme l’indique le communiqué de presse de la Commission pontificale Ecclesia Dei, daté de ce jour, le texte de cette réponse « sera examiné par le Dicastère (Congrégation pour la Doctrine de la Foi) et soumis ensuite au jugement du Saint-Père ».

Il s’agit donc d’une étape et non d’une conclusion.

Menzingen, le 18 avril 2012

 

 Dans ce communiqué, la FSSPX semble déplorer en quelque sorte que l'accord ne soit pas encore clôt et officiel : il faut encore attendre nous dit-on. Cependant, une importante étape au ralliement - plus que jamais voulue par Mgr Fellay - a été franchie, se félicite Ecône.

 

 Le ralliement de la FSSPX n'est donc pas encore officiel  : Mgr Fellay  a répondu positivement mais il faut désormais attendre la réponse de Benoît XVI. Il accepte plus que jamais  l'intégration de la FSSPX dans  l'Eglise moderniste et un statut canonique, ce qui constitue une véritable trahison envers le combat de la foi.


 

> EDIT (20h00) :  Les lefebvristes acceptent la main tendue du pape (La Croix)

Quelques extraits :

        Mgr Fellay, supérieur général de la Fraternité Saint-Pie-X a fait parvenir au pape une réponse concernant le Préambule doctrinal présenté en septembre 2011 

 Cette réponse, contrairement à la première envoyée en décembre, serait positive, et constituerait donc un pas décisif vers la fin d’une séparation de près de 24 ans - Un résultat à mettre au crédit de Benoît XVI qui, depuis le début de son pontificat, a multiplié les gestes en faveur de cette réconciliation
Qu’est-ce que la Fraternité a accepté ?

La Fraternité sacerdotale Saint-Pie-X a finalement apporté une réponse au Préambule doctrinal présenté en septembre par Rome, qui conditionnait leur retour dans l’Église catholique. L’information a été confirmée mercredi 18 avril par le Saint-Siège. Pour l’instant cependant, rien n’est rendu public : ni la réponse de la Fraternité, ni même le Préambule doctrinal, à savoir le socle doctrinal jugé non négociable par le pape, et sur lequel les intégristes devaient s’accorder. Cependant, comme l’a affirmé mercredi le P. Federico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège, « cette réponse est différente des précédentes, qui avaient été considérées comme insuffisantes. C’est donc un pas en avant, encourageant. »
 
Toujours selon le P. Lombardi, « la réponse contient des demandes ou propositions de précisions sur le texte du Préambule doctrinal proposé à la signature ». Mais quelles sont ces « propositions de précisions » ?
 
C’est toute la question : selon nos informations, le Préambule doctrinal demandait aux intégristes de reconnaître l’autorité du magistère, des évêques, du Concile Vatican II et l’enseignement des papes successifs. Ce même préambule reconnaissait l’existence pour les intégristes de « points faisant difficulté », qui pouvait être discutés, mais de manière « non polémique ». Il faisait enfin référence au Code de droit canonique et demandait que soit reconnue la validité des célébrations liturgiques en rite actuel.
 
Dans sa première réponse, envoyée en décembre dernier, et très négative, la Fraternité demandait de pouvoir se conformer à la profession de foi du… Concile de Trente. Puis elle contestait certains points du Concile Vatican II, à savoir la liberté religieuse, l’œcuménisme, le dialogue interreligieux et la collégialité. Surtout, et c’est ce qui avait provoqué un fin de non-recevoir du Vatican, elle niait « l’autorité magistérielle du Concile lui-même », ne demandant pas autre chose que « de poursuivre le bon combat de la Foi qui est le nôtre ».
 
Il semble donc que ce dernier point ait disparu. Et que les responsables lefebvristes soient prêts désormais à accepter la « profession de foi » actuelle de l’Église, demandée aujourd’hui notamment aux luthériens ou aux anglicans qui deviennent catholiques.

Même si les choses semblent en bonne voie, rien n’est donc encore définitivement réglé. « Il s’agit d’une étape et non d’une conclusion », précisait mercredi la Fraternité. Dès mercredi prochain sans doute, les membres de la Congrégation de la doctrine de la foi, réunis à Rome devraient commencer à étudier le texte de la Fraternité Saint-Pie-X. Et la décision définitive est entre les mains du pape. « D’ici à quelques semaines, il devrait y avoir une réponse définitive », a encore expliqué le P. Lombardi.

 

[...]

Que va devenir la Fraternité Saint-Pie-X ?

Le Vatican devrait accorder à la Fraternité une structure juridique sous la forme d’une prélature personnelle (statut canonique hérité paradoxalement de Vatican II), déjà expérimentée par l’Opus Dei. Avant d’ériger cette prélature personnelle, le Saint-Siège doit, selon le canon 294 du Code de droit canonique , consulter au préalable « les conférences des évêques concernées ». Reste à savoir si les évêques seront consultés même là où la FSSPX est déjà implantée…
 
En interne, la réponse positive des responsables de la Fraternité à la main tendue du pape pourrait s’accompagner de divisions. « Je crains la séparation. Cela va faire mal », écrivait mercredi matin sur le forum Fecit un internaute, tandis qu’une autre, Alix, publiait : « Nous vivons des heures très difficiles ! La moitié des fidèles de mon prieuré sont contre des accords, il va donc y avoir, en plus d’une fracture, des dissensions. »
De fait, le district de France – avec en tête les abbés Régis de Cacqueray, son supérieur, et Xavier Beauvais, le curé de Saint-Nicolas du Chardonnet – s’est fortement engagé contre un accord avec Rome. Dimanche dernier en chaire, l’abbé Beauvais a d’ailleurs longuement prêché sur la foi, « aux heures où la foi catholique risque d’être marchandée à tout prix (sous prétexte de paix) »…
 
Ces tensions sont également palpables dans les plus hautes sphères de la Fraternité : avec non seulement l’incontrôlable Mgr Richard Williamson, mais plus encore, Mgr Bernard Tissier de Mallerais, figure historique de la FSSPX qui vient de publier un livre sur L’étrange théologie de Benoît XVI  (Éd. de Chiré). Si ces derniers décidaient de rejeter l’accord, ils seraient de nouveau excommuniés. « La levée des excommunications, accordée par le pape en janvier 2009, doit s’accompagner d’un acte de communion pour être valable », explique un canoniste.

Par Clément LECUYER - Publié dans : FSSPX : Voie sans issue
Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE

Pour CONTACTER le webmaster, envoyez un email à
catholique.sedevacantiste@laposte.net



http://www.umass.edu/wsp/images/pauliv.jpg
Le pape Paul IV affirme qu'un prélat tombé dans l'hérésie ne peut pas être pape :

 

"...Si jamais il advient qu’un évêque, même ayant fonction d’archevêque, de patriarche ou de primat; qu’un car­dinal de l’Église romaine, même légat; qu’un souverain pontife même, avant leur promotion ou leur élévation au cardinalat ou au souverain pontificat, ont dévié de la foi catholique ou bien sont tombés dans quelque hérésie, la promotion ou l’élévation, même si cette dernière a eu lieu avec l’assentiment unanime de tous les car­dinaux, est NULLE, INVALIDE, VAINE... Toutes leurs paroles, tous leurs faits et gestes, tous leurs actes administratifs, avec tout ce qui en découle, N’ONT PAS LE MOINDRE EFFET JURIDIQUE, et ne confèrent à per­sonne le moindre droit. Ces personnes ainsi promues ou élevées se­rait, par le fait même, SANS QU’IL FAILLE QUELQUE AU­TRE DÉCLARATION ULTÉRIEURE, privées de toute dignité, position, honneur, titre, autorité, fonction et pouvoir à la fois..."

(Constitution apostolique "Cum ex apostolatus )

 

> Un non-catholique ne peut pas être pape


 

Saint Pie X

Le pape Saint Pie X condamne solennellement le modernisme et excommunie ses partisans :

Les modernistes sont les pires ennemis de l'Eglise (Pascendi dominici gregis)
- Le modernisme est l'égoût collecteur de toutes les hérésies (Motu proprio Praestantia)


INFAILLIBILITE PONTIFICALE

http://1.bp.blogspot.com/_Xw7IH8jXqWQ/SyRmy9c3FcI/AAAAAAAAB84/-GhnFgI43KI/s320/Pie+IX+vignette+g.png

> Le pape Pie IX condamne ceux qui ne croient pas à l'infaillibilité extraordinaire ET ordinaire du Pape


- "Le pape est TOUJOURS pur de toute erreur doctrinale et sa foi est à JAMAIS indéfectible" (Pie IX - Pastor aeternus)

- "On doit croire d'une foi divine et catholique tout ce qui est contenu dans les saintes Ecritures et dans la tradition, et tout ce qui est proposé par l'Eglise comme vérité divinement révélée, soit par un jugement solennel, soit par son magistère ordinaire et universel." (Pie IX- Dei Filius)

Lire ICI


> Les Papes, les Pères et les docteurs de l'Eglise affirment qu'un Pape ne peut pas enseigner des hérésies. Il est la règle de la foi sur terre. 


- Saint Léon I : "Aucune hérésie ne peut souiller celui qui est assis sur la chaire de Pierre, car c’est le Saint-Esprit qui l'enseigne"  (Sermon 98)

 

- Saint Cyprien : "La chaire de Pierre est cette Église principale d’où est sortie l’unité sacerdotale auprès de laquelle l’erreur ne peut avoir d’accès (Lettre 40 et 55)

- Saint Thomas d'Aquin : " L’Eglise universelle ne peut errer, car Celui qui est exaucé en tout au titre de sa dignité a dit à Pierre, sur la profession de foi duquel est fondée l’Église: J’ai prié pour toi pour que ta foi ne défaille point" (Somme théologique, supplément de la IIIe partie, q. 25, a. 1)

Lire ICI


> Sept arguments théologiques contre l'hérésie du Pape hérétiqueICI

 



La vacance du Siège de Pierre, la crise de l'Eglise : événements prédits


- Notre Seigneur : "L'abomination de la désolation régnera dans le lieu saint"
(Matthieu 24, 15)


http://a10.idata.over-blog.com/1/13/94/95//Notre-Dame-Salette.jpg


- Notre Dame à la Salette (1848)   :

"Rome perdra la foi et deviendra le siège de l'antéchrist... L'Eglise sera éclipsée, le monde sera dans la consternation."

- Le pape Léon XIII prédit l'occupation du chaire de Saint Pierre par des imposteurs :

http://www.oblatesbethanie.org/Images%204/LeonXIII.jpg

"L'Eglise, épouse de l'Agneau Immaculé, la voici saturée d'amertume et abreuvée de poison, par des ennemis très rusés ; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu'elle désire de plus sacré. Là où fut institué le siège du bienheureux Pierre, et la chaire de la Vérité, là ils ont posé le trône de leur abomination dans l'impiété ; en sorte que le pasteur étant frappé, le troupeau puisse être dispersé. (Exorcisme de Léon XIII contre Satan et les anges apostats, 1884)



L'ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE PEUT-IL ÊTRE CHANGE ?

NON !


- "L'Esprit-Saint n'a pas été promis aux successeurs de Pierre pour dévoiler par son inspiration une nouvelle doctrine, mis pour qu'avec son assistance ils gardent saintement et exposent fidèlement la Révélation transmise par les Apôtres, c'est-à-dire le Dépôt de la Foi." (Constitution Pastor Aeternus)


- "Le dogme chrétien n'admet aucune altération, aucune atteinte à ses caractères spécifiques, aucun variation dans ce qu'il a de défini." (Commonitorium V° Siècle)


- "La Foi catholique est d'une nature telle qu'on ne peut rien lui ajouter, rien lui retrancher :  ou on la possède toute entière, ou on ne la possède pas du tout. Telle est la Foi catholique : quiconque n'y adhère pas avec fermeté ne pourrait être sauvé." (Symbole de Saint Athanase)



Vatican II :  Concile INVALIDE car HERETIQUE


Le dossier ICI

La Réforme liturgique Vatican II absolument NULLE, VAINE et INVALIDE


Le dossier ICI



Aujourd'hui, les sacres sans mandat romain explicite sont valides et licites

Le dossier ICI

Concernant la juridiction à notre époque

Le dossier ICI


Où trouver des centres de Messes catholiques non una cum ?


 cliquez ICI


 


CONCERNANT LA FSSPX

Voie sans issue entachée d'erreurs et d'hérésies

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Recherche

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés