La Commission européenne supprime les fêtes chrétiennes dans son calendrier

Publié le par Clément

http://admin.pourlafrance.fr/medias/images/0601_Commission_europeenne1_Hi.jpg

 

La commission européenne publie depuis sept ans un agenda à destination des élèves du secondaire des 27 pays de l'Union. Cette année, on y retrouve les fêtes religieuses musulmanes ou juives, mais aucune fête chrétienne n'y figure.
 

Quand on feuillette le nouvel agenda scolaire de la commission européenne, on apprend que le ramadan commence le 11 août, on y trouve le nouvel an juif, le nouvel an chinois, et même la fête des lumières chez les hindous. Par contre, on ne trouve rien le 25 décembre, si ce n'est l'histoire du premier sapin de Noël public. Johanna Touzel est la porte-parole de la commission des épiscopats de la communauté européenne. Elle constate également que l'agenda ne mentionne nullement la Toussaint, "par contre on mentionne halloween" précise-t-elle. "Et ni le 1er novembre, ni Pâques, qui est la fête la plus importante de tous les chrétiens, ne sont mentionnés. Le 25 avril, on retrouve juste une petite devinette et une légende sur Zeus".

Pour les Chrétiens c'est clair : aucune de leurs fêtes n'est mentionnée par l'Europe dans cet agenda, destiné aux écoles secondaires de l'Union. "C'est étonnant qu'on ait omis ces fêtes chrétiennes car 90% des européens sont au moins de culture chrétienne", ajoute Johanna Touzel.

De nombreux chrétiens qui se disent blessés se sont plaints et certains parlementaires européens ont écrit au président de la commission. Son porte-parole, Frédéric Vincent se montre lui, plutôt embarrassé. "On assume la bourde et on reconnait qu'on aurait dû faire plus attention. On s'est excusés et ce sera corrigé".

3 200 000 exemplaires sont déjà utilisés dans plus 21 000 écoles. L'agenda a pourtant été validé en haut lieu, préfacé par les commissaires, et même par José Manuel Barroso, le président de la Commission. Comme personne n'a rien vu pour cette année, c'est trop tard pour la dernière édition. Mais pour la prochaine édition 2011-2012, cela ne se reproduira pas car l'Europe envisage carrément de supprimer toute référence aux fêtes religieuses.

Source : rtbf.be