27 juin 2010 - 27 juin 2011 : un an de Sacerdoce pour M. l'abbé Hecquard

Publié le par Clément LECUYER

  Il y a un an, le 27 juin 2010, était ordonné prêtre M. l'abbé Guillaume HECQUART par Mgr Dolan. Profitons de cette date d'anniversaire pour prier pour ce prêtre. Par son ministère, M. l'abbé Hecquart aide toujours efficacement M. l'abbé Gilles ROGER à Rennes et dans quelques autres centres de Messes de l'Ouest.

 

abbe-hecquart.jpg

 

  A l'heure où un certain nombre de personnes dans la "Tradition" se complaisent à critiquer, accuser, calomnier et/ou juger sans cesse les prêtres,  nous profitons de cette occasion pour rappeler rapidement à nos lecteurs le profond respect que nous devons avoir envers les  ministres de Notre Seigneur :

 

  Saint Ignace Martyr dit que le Sacerdoce est la plus grande de toutes les dignités créées. Saint Ephrem l’appelle une dignité infinie : « La dignité du Sacerdoce est un miracle merveilleux, grand, immense, infini ». Saint Chrysostome dit que, quoique le Sacerdoce soit exercé sur la terre, il doit néanmoins être rangé parmi les choses célestes. Cassien disait que le prêtre est placé plus haut que toutes les puissances de la terre et que toutes les hauteurs des cieux, et qu’il n’est inférieur qu’à Dieu seul. Et Innocent III ajoute que le prêtre est « un médiateur entre Dieu et l’homme, inférieur à Dieu, mais plus grand que l’homme ». Saint Denis appelle le prêtre un homme divin ; « qui dit prêtre, dit homme divin ». D’où le saint concluait que le Sacerdoce est une dignité divine. Aussi saint Ephrem croit que « le Sacerdoce excède toute pensée ». Et c’est assez de savoir que Jésus-Christ a dit que les prêtres doivent être traités comme sa personne elle-même : « Qui vos audit, me audit ; et qui vos spernit, me spernit » (Luc X, 16). Ce qui fait dire à saint Jean Chrysostome : « Qui honore le prêtre, honore le Christ ; et qui offense le prêtre, offense le Christ ».    (Extrait de l'article La dignité du sacerdoce)