Saint Robert Bellarmin : un non-catholique ne peut pas être pape

Publié le par c.m

Saint Robert Bellarmin, docteur de l'Eglise enseigne qu'il est impossible qu'un non-catholique, à plus forte raison un antichrist, PUISSE ETRE VICAIRE DU CHRIST. Il ne s'agit pas d'une "opinion" mais d'une vérité de Foi.
 En effet, le pape Paul IV écrivit une constitution "Cum ex apostolicum",
défini­tion dogmatique solennelle ex cathedra, valable à perpétuité, dans laquelle il jugeait qu'un hérétique ne peut pas être pape
La FSSPX en enseigneant l'inverse  commet donc une grave erreur si ce n'est une HERESIE.

Voici les écrits de Saint Robert Bellarmin :

http://sspx.ca/Communicantes/Dec2004/images/bellarmine.jpg« ... Les hérétiques manifestes ne se maintiennent en aucune façon dans l'Eglise.

Il est prouvé par des arguments d'autorité et de raison que l'hérétique manifeste est déposé ipso facto. L'argument d'autorité se base sur Saint Paul (Tite III,10)...

C'est ce qu'écrit Saint Jérôme, ajoutant que les autres pêcheurs sont exclus de l'Eglise par une sentence d'excommunication, les hérétiques s'exilant et se séparant d'eux-mêmes du Corps du Christ.

Le principe suivant est des plus certains : le non-chrétien ne peut, en aucune façon être pape.

La raison en est qu'il ne peut pas être la tête s'il n'est pas membre ; or le non-chrétien n'est pas membre de l'Eglise, et un hérétique manifeste n'est pas chrétien, comme l'enseignent clairement St. Cyprien, St. Athanase, St. Augustin, St. Jérôme et d'autres ; c'est pourquoi un hérétique manifeste ne peut pas être pape.

Un pape manifestement hérétique cesse de lui-même d'être le pape et la tête, de la même façon qu'il cesse d'être un chrétien et un membre de l'Eglise.

C'est la sentence de tous les anciens Pères, qui enseignent que les hérétiques manifestes perdent immédiatement toute juridiction....

Finalement, les Saints Pères enseignent unanimement, non seulement que les hérétiques sont en dehors de l'Eglise, mais encore qu'ils sont ipso facto privés de toute juridiction et dignité ecclésiastiques


Le Saint Docteur cite encore, en donnant les références, St. Optat, St. Ambroise, le pape St. Célestin Ier , etc... pour conclure :

« Les hérétiques, avant même d'être excommuniés, sont hors de l'Eglise et privés de toute juridiction car ils se sont déjà condamnés par leur propre sentence, comme l'enseigne l'Apôtre (Tite III,10) c'est-à-dire coupés du Corps de l'Eglise sans excommunication comme l'explique St. Jérôme.»

(Saint Robert Bellarmin, De Romano Pontifice, L. II ch. 30)