Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pas un centime pour Virgo-Maria !

Publié le par Christus.vincit

 http://www.sictom-chateauneuf.fr/images/photo/3-Letri/img-attention3.jpg
  Déclaration de M. l'abbé Grossin (du 22 septembre), reproduite avec son autorisation :

"
Halte au soutien à Virgo-Maria ! Ils demandent 3000 euros. Pourquoi faire ? Pour cracher leur venin et insulter les bons prêtres qui résistent en célébrant l'oblation pure ? Ces gens sont immondes, ils ne sont pas catholiques, ils ne cherchent qu'à semer la zizanie pour nous entredéchirer. Ne rentrons pas dans leur jeu et gardons l'esprit de foi envers le sacerdoce.

   Ils passent leur temps à dénoncer la Fraternité Saint Pie X, et souvent avec pertinence et justesse, mais les responsables et rédacteurs de ce site ne viennent jamais à la messe rue Bleue ! Ils préfèrent continuer à participer aux messes "una cum Ratzinger" et à y communier, tout en attaquant le prêtre qui offre l'oblation pure à Paris, monsieur l'abbé Le Gal !

  Ces personnages, que nous connaissons personnellement, sont de vrais fils de satan : ils le démontrent à tous par leur écrit sur les bons prêtres qui restent aujourd'hui. Voilà où mène le lefebvrisme sectaire et passionné : à l'excès opposé à celui de Mgr Fellay, mais toujours sur la même ligne de fidélité ridicule à un évêque qui nous a menti toutes ces dernières années sur ses signatures de tous les textes de Vatican II et qui a maintenu les fidèles DANS la secte conciliaire en les obligeant à reconnaître des antichrists pour des vicaires du Christ ! Ceci jusqu'à imposer à tous ses séminaristes un serment de fidélité auxdits antichrists ! C'est bien Mgr Lefebvre qui a laissé imposer cela dans sa Fraternité en 1984 !

  Son silence par rapport à la vacance du Siège de Pierre en 1988 au moment de transmettre l'épiscopat et son ignorance de l'invalidité des nouveaux sacres épiscopaux ont donné le "coup de grâce" à une résistance déjà moribonde. Et Virgo-Maria voudrait sauver la Fraternité de Mgr Lefebvre ? De qui se moque-t-on ? Ils nous prennent pour des niais, mais c'est eux qui se discréditent définitivement aux yeux de tous.

  Justement d'autres évêques et d'autres prêtres font du bon travail sur la base du dogme de Vatican I. Virgo-maria, au service de la Fraternité, n'a de cesse de les salir et de les calomnier. Restons donc sereins et continuons de soutenir monsieur l'abbé Le Gal, ainsi que tous les prêtres "non una cum" qui n'ont aucun rapport avec ladite Fraternité !

  Virgo-maria disparaîtra avec la Fraternité, et personne ne le regrettera. L'avenir appartient à ceux qui aiment le sacerdoce fidèle et le défendent contre les ennemis de gauche et de droite !

  Haut les coeurs, Christus vincit !"

Télécharger en format PDF

Publié dans Divers

Concernant l'invalidité du nouveau rite : la vraie position de M. l'abbé Ricossa

Publié le par Christus.vincit

  Le site Virgo-Maria continue à propager un mauvais esprit dans les rangs des catholiques et semble vouloir s'obstiner à vouloir condamner injustement l'Institut Mater Boni Consilii. En effet, les rédacteurs de ce site, animés par un esprit diviseur non catholique,  désireux de semer la zizanie, accusent encore l'abbé Ricossa d'être un "agent subversif infiltré au sein de la Tradition catholique" qui "mène un combat très cohérent et objectivement très profitable aux loges Rose+Croix".  Pire encore, les rédacteurs de V-M se demandent si "le but réel de Don RICOSSA ne serait simplement que de chercher à semer l'attentisme et la confusion dans les rangs des trop rares catholiques". Quel toupet ! Qui sème la  division et la confusion ? N'est-ce-pas Virgo-Maria ? La raison officielle de ces accusations : l'abbé Ricossa a écrit un mot de trop concernant l'invalidité des sacres épiscopaux conciliaires : "probablement".


  Seulement, les rédacteurs de V-M se basent sur une phrase sélectionnée parmi tout un long paragraphe de l'abbé Ricossa, de façon à tromper leurs lecteurs. Face à ces accusations exagérées, amplifiées et surtout inutiles, nous allons donc citer l'entière position de l'abbé Ricossa, qui, au final, explique que les sacres et ordinations conciliaires ne sont pas valides.


Suite de l'article

 

Télécharger l'article (format PDF)

Un nouveau prêtre catholique non una cum : l'abbé Michel Andriantsarafara !

Publié le par Christus.vincit

   Une magnifique cérémonie d'ordination a eu lieu à Verrua (en Italie) le 26 septembre 2009. L'abbé Michel Andriantsarafara (dont c'est la fête aujourd'hui) a été ordonné prêtre par Mgr Stuyver, évêque de l'Institut Mater Boni Consilii. Présent à l'ordination, nous sommes très heureux pour l'abbé Michel, prêtre pieux, rempli de charité, d'humilité et de patience ! Sachons imiter son exemple... Par ailleurs, il s'agit de très bonne chose pour l'Eglise catholique : un prêtre catholique non una cum de plus ! Deo Gratias !

   L'assistance était nombreuse. Beaucoup de français se sont déplacés pour l'occasion.

  Le dimanche, l'abbé Michel Andriantsarafara a dit sa première messe à Turin, messe émouvante et reccueillie.



 Prions pour ce nouveau prêtre et confions-le à Notre Dame du Bon Conseil.

L’argument dit de “résistance” de saint Robert Bellarmin : un mythe traditionaliste

Publié le par Christus.vincit

 Par M. l’abbé Anthony Cekada

http://www.sspx.ca/Communicantes/Dec2004/images/bellarmine.jpg  Depuis les années 1970, d’innombrables auteurs traditionalistes, qui ont rejeté les enseignements de Vatican II et la nouvelle messe mais qui s’opposent au "sédévacantisme", ont justifié leur propre position en ressortant sans aucun fondement la citation suivante tirée de saint Robert Bellarmin :

  Tout comme il est licite de résister à un Pontife qui attaque le corps, il est tout aussi licite de résister au Pontife qui attaque les âmes ou détruit l’ordre civil ou, à plus forte raison, essaie de détruire l’Église. Je dis qu’il est licite de lui résister en ne faisant pas ce qu’il ordonne de faire et en empêchant l’exécution de sa volonté. Il n’est pas licite, cependant, de le juger, de le punir, ou de le déposer, parce que ce sont là des actes relevant d’un supérieur. ”

  Ce passage, nous a-t-on dit et redit, soutient l’idée que le mouvement traditionaliste peut “refuser” les fausses doctrines, les lois nuisibles et la liturgie sacrilège que Paul VI et ses successeurs ont promulguées, tout en continuant à les “reconnaître” comme vrais Vicaires du Christ. (Cette idée étrange est aussi attribuée à d’autres théologiens comme Cajetan).

  La même citation de Bellarmin – nous a-t-on dit aussi – démonte le principe qui sous-tend le sédévacantisme (d’après lequel un pape hérétique perd automatiquement sa charge) parce que les sédévacantistes “jugent” et “déposent” le pape.

  En fait, ces conclusions montrent – une fois de plus – comment le peu de rigueur intellectuelle dont font preuve les traditionalistes dans leurs polémiques donne naissance à des mythes qui acquièrent rapidement l’aura des vérités quasi-révélées.

  Quiconque consulte réellement les sources originales et connaît un peu les distinctions fondamentales du droit canon en vient à un ensemble de conclusions complètement différentes quant au sens de ce fameux passage sur la “résistance”, à savoir :

1) Bellarmin parle ici d’un pape moralement mauvais qui donne des ordres moralement mauvais – et non pas d’un pape qui, comme les papes de Vatican II, enseigne l’erreur doctrinale ou impose des lois nuisibles.

2) Le contexte du passage cité est différent : il s’agit là du débat sur les erreurs du gallicanisme, et non pas du cas d’un pape hérétique.

3) Bellarmin justifie ici la “résistance” de la part de rois et de prélats, non pas de chaque catholique en particulier.

4) Bellarmin enseigne dans le chapitre suivant de son ouvrage (30) qu’un pape hérétique perd automatiquement son autorité.

  En un mot, ce passage ne peut ni être appliqué à la crise actuelle ni être invoqué contre le sédévacantisme.

  Ici s’impose un bref commentaire sur chacun de ces quatre points :


1. Des ordres mauvais, et non des lois
2. Anti-gallicanisme
3. Une “résistance” qui ne concerne pas chaque individu
4. Bellarmin et le cas du pape hérétique


Lire l'article en entier
Télécharger en PDF

Attention ! La FSSPX ne réordonne pas les "prêtres" conciliaires !

Publié le par Christus.vincit

Un nouveau "prêtre" conciliaire vient de rejoindre la FSSPX :  "l'abbé" Gregory Chukwudi Obih.



  Le père Gregory Chukwudi Obih a été ordonné en 1999 par un "évêque" conciliaire. Membre de l'Eglise moderniste conciliaire, son ordination n'est donc pas valide car le nouveau  rituel conciliaire des ordinations est invalide.

  Ce n'est pas la première fois que la FSSPX réintègre des nouveaux "prêtres" ordonnés invalidement sans les réordonner par la suite. C'est par exemple le cas du Père Belmoud qui se trouve actuellement à Guingamp (à Kernabat). Nous pouvons souligner
que le Père Gregory Chukwudi Benedikt et l'abbé Janetii (membre de la FSSPX) "ordonnés" sous le nouveau rite invalide, ont demandé, eux, à être véritablement ordonnés (après leur intégration à la FSSPX).

 La FSSPX n'ignore pourtant pas la non validité des nouveaux rites modernistes conciliaires ! Mgr Tissier est le premier à reconnaître qu'il existe de très sérieux doutes sur la validité de ces nouveaux rites : "... On pourra montrer la déficience du nouveau rite des ordinations sacerdotales, par exemple. Déficience qui, en revanche, lorsqu'on parle de la nouvelle messe, tient plutôt de la contradiction pure et simple; car c'est une nouvelle théologie qui s'y exprime, donc une nouvelle religion." (29 juin 2009)

Concernant l'invalité du nouveau rite (de Paul VI)

Les sacres sans mandat romain à notre époque

Publié le par Clément LECUYER

http://www.brechamps.net/images/eglise/statues/eglise_statue015.jpg  Aujourd'hui, un certain nombre de fidèles et quelques prêtres de nos milieux dits "sédévacantistes"  refusent  de  reconnaître  les   sacres  catholiques opérés depuis  la vacance du Siège de Saint  Pierre.  Cette position signifie donc que non seulement, il n'y aurait plus aujourd'hui de vrais évêques catholiques mais que tous les prêtres ordonnés par des évêques sacrés sans mandats romains ne seraient  pas de vrais prêtres ou ne pourraient pas donner les sacrements et célébrer la Messe.


   Selon eux,  une consécration épiscopale sans mandat romain, même durant la vacance du Siège apostolique, va contre la nature même de l’épiscopat et la constitution divine de l’Eglise. Or, il n'en est rien.


  Voici trois documents (PDF) démontrant qu'un sacre opéré sans mandat romain, aujourd'hui, est possible et licite:


1. "LES SACRES D’ÉVÊQUES SANS MANDAT EXPLICITE  DU SOUVERAIN PONTIFE" (n° 9 de la Voix des francs catholiques)

 - Arguments de Dom Adrien GRÉA (docteur en théologie du XIX-XX° siècle) dans son ouvrage "DE L’ÉGLISE ET DE SA DIVINE CONSTITUTION", ouvrage approuvé par 10 cardinaux et évêques dont une approbation faite au nom du pape Léon XIII.

- Arguments du R. P. H Montrouzier, théologien (XIX-XX° siècle)  et de l'abbé Berto

2. "LA QUESTION DE L'EPISCOPAT : Réponse à l'abbé Belmont" par M. l'abbé Ricossa, important dossier publié dans Sodalitium n°44.

-  Les consécrations épiscopales sans mandat romain
-  La situation actuelle de la hiérarchie dans l’Eglise
-  Les consécrations épiscopales dans  les rangs des catholiques qui  ont  refusé Vatican II et la réforme liturgique
-  La thèse de l’abbé Belmont...
- ... est enseignée par Vatican II...
- ... soutenue par les Gallicans...
- ... elle est constamment démentie par le magistère de l’Eglise !
-  Commentaire des textes du magistère
-  Conséquences:  l’“épiscopat diminué” n’est pas un “cercle carré” mais une chose exceptionnellement possible
-  Le canon 2370
- Exemples  de  consécrations   sans  mandat   considérée  comme  légitimes  par l’Eglise
- L’aspect prudentiel: consécrations imprudentes et inopportunes ?

3.  Extraits du livre : "LE PROBLEME DE L'AUTORITE ET DE L'EPISCOPAT DANS L'EGLISE" par Mgr Guerard des Lauriers, publié par M. l'abbé Ricossa.

Concernant les abbés Ricossa, Le Gal et Méramo : A quoi joue le site Virgo-Maria ?

Publié le par Christus.vincit

http://www.virgo-maria.org/articles_HTML/2009/006_2009/VM-2009-06-22/VM-2009-06-22-A-00-Ricossa_Rampolla_fichiers/image002.jpg  A quoi joue les rédacteurs du blog de Virgo-Maria ? Dans un article intitulé  "L’abbé Méramo (FSSPX réfractaire) réussit sa percée à Paris…", la rédaction de Virgo-Maria accuse gravement M. l'abbé Ricossa d'être un "agent subversif infiltré" et critique ensuite l'abbé Le Gal.  En fait, nous nous trouvons face à une grave contre-vérité et à la propagation d'un mauvais esprit diviseur dans les rangs des fidèles catholiques (notament dans leur critique faite à l'encontre de M. l'abbé Le Gal, critique infondée). 


  Soucieux de défendre et de rétablir la vérité,  nous tenons à dénoncer les accusations autant grotesques que loufoques faites à l'encontre de M. l'abbé Ricossa et de M. l'abbé Le Gal et à leur exprimer tout notre soutien.

La Juridiction dans la situation actuelle de l'Eglise

Publié le par Christus.vincit


http://a7.idata.over-blog.com/0/46/19/78//Chaire-de-st-Pierre-copie-2.jpg  Aujourd'hui, un petit groupe de personnes s'appuie sur plusieurs textes pour arriver à une conclusion dramatique mais erronée  :  "Plus aucun prêtre et évêque (catholiques) n'a de juridiction du fait de l'absence de Pape et de hiérarchie dans l'Eglise [NDLR : affirmation exacte]. Ils ne doivent donc plus dire la messe publiquement, et il nous est interdit d'y assister [NDLR : c'est là que se présente le désaccord]".

 

 Ce groupe de fidèles prétend pouvoir se passer des sacrements (qui permettent pourtant la sanctification et la vie de notre âme) en prétextant qu’il n’y a plus de sacerdoce. Autrement dit, aujourd'hui, "il n'y aurait plus de vrais prêtres et évêques donc plus de Messe et de sacrements sur terre" ! Cette position est de suite contredite et anéantie par la promesse de Notre Seigneur qui nous a dit :  "Je serai avec vous, pour toujours, jusqu’à la consommation des siècles."

Suite de l'article au format PDF

Décès de M. l'abbé Bonneterre (FSSPX) : prions pour lui !

Publié le par Christus.vincit

Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X
District de France - Suresnes, le 15 septembre 2009

Monsieur l'abbé de Cacqueray, Supérieur du district de France de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X a la douleur de vous faire part du décès accidentel de monsieur l'abbé Didier BONNETERRE ce mardi 15 septembre.

Monsieur l'abbé Bonneterre était actuellement prieur du Prieuré Sainte-Germaine à Paris, après avoir été professeur de liturgie au séminaire Saint Pie X à Ecône, directeur de la maison d'Albano en Italie et pendant 22 ans Prieur du Prieuré Saint-Louis de Nantes.

En ce jour de la fête de Notre Dame des Sept Douleurs, nous confions à la prière de tous ceux qui l'ont connu et aimé le repos de l'âme de notre cher confrère.

Le lieu et la date de ses obsèques seront communiqués ultérieurement.

Requiescat in Pace.

 

http://www.laportelatine.org/accueil/accueil.php

1 2 > >>