sedevacantiste

------------------------------

Lundi 20 octobre 2014 1 20 /10 /Oct /2014 11:27

 

 

 

"L’avenir du prêtre lui-même dépend de la formation qu’il aura reçue [dans un Séminaire].

Il est d’une suprême importance qu’après une solide formation classique, les futurs prêtres soient initiés et entraînés à la philosophie scolastique selon la méthode, la doctrine et les principes du Docteur angélique... Un seul prêtre bien formé vaut mieux qu’un grand nombre peu ou point préparés et sur lesquels l’Eglise ne peut guère compter, à supposer même qu’elle n’ait pas à pleurer sur eux" 

(Pie XI - Encyclique Ad Catholici Sacerdotii)

 

 

 

Cela va bientôt faire une cinquantaine d'années que les instances de l'Eglise sont occupées par des loups déguisés en agneaux. Le tremblement de terre de Vatican II a ébranlé l'Eglise ; plus le temps avance, plus les ruines s'étendent. La lumière que prodiguait autrefois Rome a fait place aux ténèbres.

 

Conséquence logique de ce cataclysme : les rares survivants fidèles à Notre-Seigneur, démunis de chefs,  tentent chacun, tant bien que de mal, à voir clair dans ces ténèbres. Hélas, combien réussisent à rester dans le droit chemin ? 

 

C'est ainsi qu'en France ou ailleurs, nous assistons à un phénomène étrange et  inquiétant : certains fidèles, par curiosité au départ, se mettent à fréquenter puis soutenir des prêtres/évêques (?) et des communautés ayant un passé pour le moins douteux.

 

Nous voyons donc des individus, démunis de tout discernement, administrer les sacrements en n'ayant jamais reçu de formation doctrinale dans un Séminaire sérieux. Certains n'ont jamais terminé les études ecclésiastiques requises (latin, philosophie, théologie), d'autres ont cotoyé des groupuscules (si ce n'est des sectes) pour le moins bizarres, s'y sont fait ordonnés, sacrés, parfois les deux en l'espace de quelques jours (on peut penser à la secte espagnole de Palmar avec comme fondateur un déséquilibré ordonné et sacré du jour au lendemain sans aucune formation, qui, avant de s'autoproclamer "pape", avait déjà publiquement une conduite pour le moins pathologique dès les années 1968).

Comme le témoigne l'abbé Cekada, on voit apparaître ce genre de personnages s'installer pour célébrer la Messe tridentine, prétendant être prêtre ou évêque catholique, ayant été ordonné ou consacré lui aussi par un “évêque” non formé ayant des connexions avec les Vieux Catholiques, l'Eglise Apostolique Brésilienne, Palmar de Troya ou autre.

 

Il est évident que toutes ces personnes devront personnellement rendre compte de leurs fautes et de leurs imprudences devant Dieu. "Malheur au prêtre qui ne sait pas tenir son rang et qui souille par ses infidélités le nom du Dieu saint à qui il doit être consacré !" s'exclamait saint Pie X (Exhortation apostoliqueHaerent animo).

 

Hélas, tout cela engendre des catastrophes auprès des âmes. Il est bien connu qu'un aveugle ne peut pas guider des borgnes ! En paraphrasant saint Grégoire le Grand, si l’on veut bâtir une maison, on ne fait pas supporter tout le poids de l’édifice à des bois pourris ou qui viennent à peine d'être coupés dans la forêt. 

 

Peut-on fréquenter des prêtres (?), évêques (?) n'ayant pas eu de formation dans un Séminaire ? ayant cotoyé des sectes  ? ayant publiquement commis de graves péchés contre la vertu ? En tenant compte du droit canon et de la théologie, non ! Aucune collaboration, ni de loin ni de près, avec ces gens-là, peu importe leurs vertus personnelles.

 

Il est nécessaire et primordial d'avoir les idées claires concernant toutes ces questions. Nous incitons donc tous les lecteurs à lire le très instructif dossier de Mr l'abbé Cekada, théologien, se rapportant à ce grave problème du clergé non formé dans le mouvement traditionaliste :


Non formé et non tridentin : les saints Ordres et l'inaptitude canonique

(cliquer sur le lien)

 

Nous remercions chaleureusement le traducteur de l'article !

 

Prions Notre Dame du Rosaire, elle qui terrasse l'erreur, de nous aider à toujours voir clair et à rester fidèles !

Par Clément LECUYER - Publié dans : Clers non una cum
Voir les 0 commentaires
Dimanche 12 octobre 2014 7 12 /10 /Oct /2014 10:10

 

 

 

 Le 15 juillet dernier, prenait naissance au couvent d'Avrillé l’Union Sacerdotale Marcel Lefebvre, union d'anciens prêtres de la F$$PX, dirigée par Mgr Richard Williamson. L’abbé de Mérode a été nommé coordonnateur pour la France.

 

 Cela fait depuis longtemps que nous démontrons régulièrement que Mgr Williamson enseigne les mêmes abominations hérétiques que Mgr Fellay et combat ainsi l'Eglise catholique ! Nous avons publié fin août la traduction d'un article de Mgr Sanborn qui vient réfuter les graves déviances de l'évêque de l'Union Sacerdotale Marcel Lefebvre, déviances qui sont de  même nature que les erreurs pernicieuses de la Fraternité Saint Pie X. Si bien qu'entre la fraternité de Mgr Fellay et l'union sacerditale de Mgr Williamson, c'est blanc bonnet & bonnet blanc ; c'est ce que Monsieur l'abbé Belmont met en lumière dans une déclaration sur son site Quicumque :

—  Mais pourquoi, pourquoi donc ne parlez-vous pas de l’« union sacerdotale Marcel-Lefebvre », de ces prêtres courageux qui ont choisi la voie de la fidélité en se séparant de la fraternité Saint-Pie-X qui va vers le ralliement ? Auriez-vous quelque défiance à leur égard ?

—  Mais pourquoi donc en parlerais-je ? Serait-ce pour dire la tristesse d’une nouvelle division qui a comme effet de scandaliser les âmes et d’introduire une guerre sans aucun profit pour la doctrine catholique, ni pour la sanctification des chrétiens, ni pour la splendeur de l’Église ?

L’opposition entre la Résistanceet le Loyalisme (les deux partis se nommant eux-mêmes plus ou moins de cette manière – majuscules de rigueur !) est une opposition à l’intérieur du même monde, avec les mêmes carences doctrinales et les mêmes aberrations canoniques.

La déclaration initiale de l’union sacerdotalen’amorce aucun retour vers la doctrine catholique ; elle ne contient aucun désaveu de l’édification d’une hiérarchie acéphale ; aucun reniement des prétendues annulations de vœux et de mariages, ou des dispenses d’empêchements de mariage ; aucun regret des confirmations (à coup sûr invalides) conférées par de simples prêtres. Si bien qu’entre Résistance et Loyalisme, c’est blanc bonnet & bonnet blanc. Il y a une effrayante disproportion entre les maux (réels) produits par une lutte fratricide et le bien (imaginaire) censé justifier tout ce tintamarre. On critique blanc bonnet, on appelle à quitter blanc bonnet, on voue blanc bonnet aux gémonies, et on fait bonnet blanc.

Pour passer de l’un à l’autre, on a semé division, confusion, détraction et rivalités ; on a développé un comportement (encore plus) anarchique. C’est grande tristesse de voir les familles déchirées, les chapelles divisées, les guerres surgies de partout – et les âmes froissées – pour rien.

Et puis… quelle obligation y aurait-il, pour qui que ce soit, d’avoir une opinion sur telle personne, tel mouvement, telle position ? Chacun d’entre nous est tenu de professer la foi catholique dans son intégrité (et donc de la connaître, de l’étudier, de la méditer, de l’appliquer), mais non point d’émettre un jugement ni d’avoir un avis à propos de faits contingents, mal connus, fluctuants, tristement humains (trop humains…). C’est d’autant plus vrai que l’union sacerdotaleen question renvoie au domaine de l’opinion des vérités qui intéressent de façon vitale l’exercice de la foi catholique, comme la papauté d’un Pape ou l’œcuménicité d’un concile [1].

D’ailleurs… j’ai déjà deux fois abordé le sujet, anticipant sur les événements. Je n’ai rien à ajouter, car rien n’a changé et que tout était aisément prévisible. Je reproduis ci-dessous ces deux textes.

La seule chose positive de l’affaire est que le (pseudo-)dogme (jamais énoncé mais toujours agissant) « Hors de la fraternité Saint-Pie-X pas de salut » qui depuis des décennies détourne tant d’âmes et de cœurs de l’étude sereine et objective de la doctrine catholique, a volé en éclats.

-----------------

[1]  Le fait que untel est Pape est un fait dogmatique, un fait qui, bien que contingent, constitue la règle prochaine de la foi catholique. Même si, dans un temps de confusion, il est difficile de discerner du premier coup, rien ne change dans la nature des choses.

Par Clément LECUYER - Publié dans : Actualité de la "tradition"
Voir les 0 commentaires
Mardi 26 août 2014 2 26 /08 /Août /2014 19:40

 Nous publions la toute nouvelle traduction de la Réponse de Mgr Sanborn à Mgr Williamson. Nous remercions ici chaleureusement le traducteur de l'article qui peut être téléchargé en entier en cliquant ICI.

 

 Figurent dans les lignes qui suivent l'introduction et la conclusion du dossier de Mgr Sanborn:

 

mgr-sanborn-et-williamson.jpg

Mgr Williamson et Mgr Sanborn

 

Introduction

 

 Mgr Williamson a récemment publié sur son blog Kyrie Eleison une série d'articles dont le but est de réfuter le sédévacantisme. Après avoir attiré à lui les fervents antimodernistes de la Fraternité Saint Pie X, Mgr Williamson, je crois, est en train de découvrir parmi eux une certaine tendance au sédévacantisme. Certains d'entre eux sont des sédévacantistes déclarés, quoique opinionistes dans la plupart des cas. Cela signifie que, même s'ils pensent que Bergoglio n'est pas le pape, ils reconnaissent que l'opinion contraire, à savoir que Bergoglio est le pape, a des arguments probables en sa faveur. Je suis sûr que ma visite récente en Angleterre a aussi fait un peu bouger les choses. Dans cet article, je réponds à deux articles du blog de Mgr Williamson, numéros 343 du 8 février 2014, et 344 du 14 février 2014.

 

 

Conclusion

 

 Mgr Williamson se méprend gravement sur la nature du magistère, de l'infaillibilité de l'Église, de l'indéfectibilité de l'Église, et sur la nature du péché et du crime d'hérésie, ainsi que sur des éléments de base de la loi morale et de la loi criminelle commune. Ses théories sur le magistère rendent Mgr Williamson et ceux qui le suivent attachés à l'hérésie soutenant que le magistère ordinaire universel pourrait réellement enseigner quelque chose de contraire à la foi.

 

 L'erreur centrale de Mgr Williamson est qu'il sépare l'infaillibilité et l'indéfectibilité de l'Église Catholique Romaine de la hiérarchie de cette même Église, et la transfère aux fidèles cribleurs. Au contraire la force du raisonnement sédévacantiste est qu'il identifie absolument et exclusivement l'infaillibilité et l'indéfectibilité avec la hiérarchie Catholique Romaine. Par conséquent, une hiérarchie qui se trompe n'est pas une hiérarchie du tout. À Mgr Williamson, cependant, échappe une vue plus large et quelque chose qui est absolument fondamental: Vatican II et ses réformes sont-ils un changement substantiel de la Foi Catholique, ou simplement accidentel ? Posé d'une autre manière : La religion que je trouve à ma paroisse locale, tenue sous la direction et l'approbation du "pape" François, et de l'«évêque» local du Novus Ordo, est-elle la religion Catholique ? Encore d'une autre façon : Si je pratique la religion qui m'est donnée par ceux que Mgr Williamson reconnaît comme le Pape et les évêques Catholiques Romains, vais-je aller au ciel ? Cette religion plaît-elle à Dieu, ou lui déplaît-elle? Est-ce la vraie religion ou une fausse ? Si nous affirmons que la nouvelle religion est substantiellement la même que le Catholicisme d'avant Vatican II, que c'est la religion catholique, et qu'une personne peut sauver son âme en l'embrassant et en la pratiquant, alors quel besoin avons-nous du mouvement traditionnel ? Résister à ces changements serait résister à la Foi Catholique. Ce serait signer notre propre arrêt de mort éternelle.


  Si, en revanche, la nouvelle religion est une modification substantielle du Catholicisme Romain, si elle n'est pas la religion Catholique, déplaît à Dieu et conduit en enfer, alors comment pouvons-nous dire qu'elle est promulguée par une Église infaillible et indéfectible ? Mgr Williamson dans ses explications répète le verbiage standard d'Ecône pour justifier sa position consistant à reconnaître et résister. Ils veulent reconnaître la hiérarchie Novus Ordo comme la véritable hiérarchie Catholique Romaine, mais en même temps lui résister en presque tout. Ils condamnent le Concile, la Nouvelle Messe, les nouveaux sacrements. Ils disent aux gens de ne pas assister aux Messes approuvées par cette soi-disant hiérarchie Catholique Romaine. Puisque tout cela n'a absolument aucun sens selon la théologie Catholique, une nouvelle théologie devait être concoctée par Ecône pour se justifier. Je m'en rappelle. J'ai entendu toutes ces choses autrefois. J'ai entendu Mgr Lefebvre dire dans une conférence: "Le magistère de Vatican II est seulement du magistère ordinaire, qui n'est pas infaillible." À l'époque, j'y ai cru ; j'ai plus tard découvert que c'était une très grave erreur, même une hérésie, telle qu'elle se présente. Ce fut également Mgr Lefebvre qui utilisa l'analogie et le mot de filtrer le magistère et les disciplines de la hiérarchie Novus Ordo pour déterminer ce qui est Catholique et ce qui est Moderniste. La théologie d'Ecône enlève l'infaillibilité et indéfectibilité de l'Église de la hiérarchie Catholique, qui est l’Église enseignante, et la place dans les fidèles, l’Église croyante. Agir ainsi, c'est faire de l’Église Catholique l’Église Protestante, dans laquelle les individus sont inspirés par le Saint-Esprit pour trouver la vérité.


  La doctrine Catholique est que l’Église enseignante, la hiérarchie Catholique Romaine, est l'infaillible gardienne de la Tradition, et la propose infailliblement à toute l’Église. En effet, si ceci n'était pas vrai, il n'y aurait pas de Tradition à laquelle comparer Vatican II et ses réformes. Car, comme le théologien De Groot du dix-neuvième siècle dit dans son traité sur l’Église: "Quiconque sépare la garde et la préservation des traditions du magistère infaillible de l’Église, supprime l' infaillible certitude de ces traditions à l'égard des hommes".  Ironiquement, et Mgr Williamson et Hans Küng séparent la garde et la préservation des traditions de la hiérarchie de l'Église Catholique. Bien que certainement Mgr Williamson ne veut rien avoir à faire avec l'hérésie, néanmoins, par sa théologie d'Ecône, il se retrouve voisin de palier avec Hans Küng.

Par Clément LECUYER - Publié dans : Actualité de la "tradition"
Voir les 0 commentaires
Mardi 26 août 2014 2 26 /08 /Août /2014 19:38

Pour télécharger la liste actualisée, veuillez cliquer ICI.

Par Clément LECUYER - Publié dans : Messes non una cum
Voir les 0 commentaires
Vendredi 20 juin 2014 5 20 /06 /Juin /2014 13:56

 Même chez les catholiques, nombreuses sont les personnes qui pensent que des non-catholiques peuvent être chrétiens. Ainsi, protestants, luthériens, orthodoxes... seraient eux-aussi chrétiens puisqu'ils croient en Jésus-Christ. Le catholicisme serait donc une branche du christianisme tout comme le serait le protestantisme. Cette vision est absolument fausse car seuls les catholiques sont des chrétiens.

 

la-ou-est-le-christ.jpg

 

 "Là où est le Christ, là est l’Église catholique"

  (Saint Ignace d'Antioche, Ép. ad Smyr. § 8)

A contrario, là où n'est pas l'Eglise catholique, là n'est pas le Christ.....

 

 

- Grand catéchisme de saint Pie X :

 

Quel est le vrai chrétien ?

Le vrai chrétien est celui qui est baptisé, qui croit et professe la doctrine chrétienne et obéit aux pasteurs légitimes de l’Église

Qu’est-ce que la doctrine chrétienne ?

La doctrine chrétienne est la doctrine que Jésus-Christ Notre Seigneur nous a enseignée pour nous montrer la voie du salut.

 

- Mgr de Ségur, citant Bossuet :

 

"Le seul moyen d’être chrétien, c’est d’être catholique, c’est-à-dire d’appartenir non seulement par les sympathies et par les croyances, mais encore par la pratique ouverte et publique, à l’Eglise catholique, à l’Eglise gouvernée par le pape, au seul vrai bercail de Jésus-Christ.

 

Il n’y a jamais eu et il ne peut y avoir qu’un seul christianisme. Si le protestantisme était le christianisme, le catholicisme ne le serait point.

 

Ce n’est point ici une question de forme, mais bien une question de fond. L’institution de Jésus-Christ ne peut être soumise aux caprices de personnes, et le protestant qui se forge un christianisme à sa fantaisie n’a pas le vrai christianisme, le christianisme que Notre-Seigneur a apporté au monde et dont il a confié le dépôt et la diffusion à l’Eglise.

 

On a fait de nos jours un étrange abus de ce glorieux nom de chrétien. Depuis le protestant qui professe ou rejette à sa guise la divinité du Christ, jusqu’au socialiste qui ne voit la liberté que dans l’anéantissement de l’Eglise, toute la foule des hérétiques et des révolutionnaires fait parade de christianisme, mais quel christianisme !

 

Être chrétien, c’est être catholique; hors de là, on peut être luthérien, calviniste, mahométan, mormon, libre penseur, bouddhiste, mais on n’est pas, on ne peut pas être chrétien."

 

Mgr de Ségur - Causeries sur le protestantisme d’aujourd’hui - 1894

Par Clément LECUYER - Publié dans : Apologétique - défense de la foi
Voir les 0 commentaires
Dimanche 8 juin 2014 7 08 /06 /Juin /2014 19:32

En quittant ses disciples pour retourner à son Père, Notre Seigneur Jésus-Christ leur demanda d'accomplir la tâche immense d' "enseigner toutes les nations, les baptisant au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit" (Matt., XXVIII,19) ; mais Il leur laissa aussi de magnifiques promesses:  

 

"Voici, je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde" (Mt. XXVIII, 20)

"Vous recevrez la force du Saint-Esprit qui descendra sur vous" (Act I. 8)

 "L'Esprit-Saint vous enseignera à l'heure même ce qu'il faudra que vous disiez" (Lc XII, 12)

 

Ainsi, l'Eglise, assistée par le Saint-Esprit, se voyait protégée des assauts de ses ennemis mais elle avait, par les promesses de Jésus-Christ, l'assurance qu'elle durerait éternellement, que les portes de l'enfer, les hérésies, ne prévaudront jamais contre elle.


  La Pentecôte vit donc le magnifique accomplissement de ces promesses, et dès lors l'Esprit Saint est toujours demeuré dans l'Eglise (Jn. XIV, 16). Il est l'âme et la vie de ce corps dont Christ est la tête, et comme la sève de cet arbre immense. (Mat. XII, 31) Principe créateur, moteur, directeur, Il donne à tout dans l'Eglise le mouvement, la force, l'ordre, le progrès, et la conduit dans toute la vérité. (Jn. XIV, 26) C'est par lui, par l'intermédiaire des catholiques, que se font les conversions, et que les âmes peuvent parvenir à la connaissance de la Vérité et peuvent être sauvées.

 

  Il est important aujourd'hui de revenir sur cette vérité de foi selon laquelle le Saint-Esprit veille et assiste perpétuellement l'Eglise et ainsi l'immunise contre l'erreur.

 

  

 Cette vérité de foi, qui a comme fondement les paroles divines de Notre Seigneur, est enseignée depuis longtemps par les Pères de l'Eglise.

 

 Saint Éphrem, le grand docteur de l’Église syriaque, parle en ces termes pour célébrer la grandeur de l’enseignement pontifical : 

 

 "Salut, ô sel de la terre, sel qui ne peut jamais s’affadir ! Salut, ô lumière du monde, paraissant à l’Orient et partout resplendissante, illuminant ceux qui étaient accablés sous les ténèbres, et brûlant toujours sans être renouvelée. Cette lumière, c’est le Christ; son chandelier c’est Pierre ; la source de son huile, c’est l’Esprit-Saint" (Enconium in Petrum et Paulum et Andream, etc.)

 

http://www.verslecentre.com/wp-content/uploads/2009/07/souvenirs-de-bulgarie-116.JPG

 

"Aucune hérésie ne peut souiller celui qui est assis sur la chaire de Pierre, car c’est le Saint-Esprit qui l'enseigne"  (Pape St Léon I, sermon 98)

 

 

 Mgr d'Avanzo, rapporteur de la Députation de la Foi, lors du Concile Vatican I :

 

 "Le Saint-Esprit, l'Esprit de Vérité demeure tous les jours  dans l'Église, l'Église aussi enseigne tous les jours les vérités de la foi, avec l'assistance du Saint-Esprit.  Elle enseigne toutes les vérités soit déjà définies, soit explicitement contenues dans le dépôt de la révélation,

mais non définies encore, soit enfin celles qui font l'objet d’une foi implicite.  Ces vérités, l'Eglise les enseigne quotidiennement, tant principalement par le Pape , que par chacun des évêques en communion avec lui.  Tous, et le Pape et les évêques, dans cet enseignement ordinaire, sont infaillibles de l'infaillibilité même de l'Église.  Ils diffèrent seulement en ceci: les évêques ne sont pas infaillibles par eux-mêmes, mais ont besoin de la communion avec le Pape qui les confirme mais le Pape, lui n'a besoin de rien d'autre que de l'assistance du Saint-Esprit . Ainsi il enseigne et n'est pas enseigné, il confirme et n'est pas, confirmé." (Dom Paul Nau, "Le magistère pontifical ordinaire, lieu théologique. Essai sur l'autorité des enseignements du souverain pontife", in: Revue thomiste)


Derrière la Chaire de Pierre au Vatican, se trouve le vitrail de la divine colombe, le Saint Esprit.

 

 Ainsi, il est toujours aussi surprenant d'entendre dire que le Concile Vatican II et les réformes liturgiques et doctrinales infestées d'hérésies proviennent de l'Eglise catholique, qui est assistée tous les jours par le Saint-Esprit. Par ailleurs, il est impensable que Jean XXIII, Paul VI, Jean-Paul I°, Jean-Paul II, Benoît XVI et aujourd'hui François puissent être des Vicaires du Christ ! N'est-ce pas remettre en cause et nier l'action du Saint-Esprit sur l'Eglise ?

 

"L'Esprit-Saint n'a pas été promis aux successeurs de Pierre pour dévoiler par son inspiration une nouvelle doctrine, mis pour qu'avec son assistance ils gardent saintement et exposent fidèlement la Révélation transmise par les Apôtres, c'est-à-dire le Dépôt de la Foi." (Constitution Pastor Aeternus)

 

   En ce jour de la Pentecôte, sans oublier de demander au Saint-Esprit de nous combler de ses sept dons, prions spécialement pour l'Eglise :


" Que vous êtes belle, Ô Eglise de Dieu, rendue sensible dans cet auguste prodige de l'Esprit divin qui agit désormais sans limites ! Vous nous retracez le magnifique spectacle qu'offrait la terre, lorsque la race humaine ne parlait qu'un seul langage. Et cette merveille ne sera pas seulement pour la journée de la Pentecôte, et elle ne durera pas seulement la vie de ceux en qui elle éclate en ce moment. Après la prédication des Apôtres, la forme première du prodige s'effacera peu à peu, parce qu'elle cessera d'être nécessaire ; mais jusqu'à la fin des siècles, Ô Eglise, vous continuerez de parler toutes les langues ; car vous ne serez pas confinée dans un seul pays, mais vous habiterez tous les pays du monde. Partout on entendra exprimer une même foi dans la langue de chaque peuple, et ainsi le miracle de la Pentecôte, renouvelé et transformé, vous accompagnera toujours, Ô Eglise ! Et demeurera l'un de vos principaux caractères.

C'est ce qui fait dire au grand docteur saint Augustin parlant aux fidèles, ces paroles admirables :


" L'Eglise répandue parmi les nations parle toutes les langues. Qu'est cette Eglise, sinon le corps du Christ ? Dans ce corps vous êtes un membre. Etant donc membre d'un corps qui parle toutes les langues, vous avez droit de vous considérer vous-même comme participant au même don." (In Johan. Tract. XXII.).

Par Clément LECUYER - Publié dans : Un Pape ne peut pas dévier de la Foi
Voir les 0 commentaires
Dimanche 11 mai 2014 7 11 /05 /Mai /2014 18:42

SOURCE - traduction d'un post du blog anglophone Rorate Caeli - 10 mai 2014


Exclusivité de Rorate –  Le Pape François a reçu Mgr Fellay, Supérieur Général de la FSSPX, au cours de ces derniers mois.

Rorate a appris, et peut confirmer, que Mgr Bernard Fellay, le Supérieur Général de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X (FSSPX), a été reçu par le pape François à la Maison Sainte Marthe, au cours de ces derniers mois. Pour protéger nos sources, nous ne donnons pas de détails quant aux dates et aux personnes impliquées dans cette rencontre, mais nous donnons l’indication générale qu’elle s’est déroulée dans la moitié la plus récente du pontificat en cours. étrange
Nous pouvons ajouter à cette information exclusive qu’il ne s’est pas s’agit d’une rencontre fortuite – comme c’est le cas pour beaucoup de rencontres non-officielles qui ont eu lieu depuis l’élection de Sa Sainteté, précisément parce qu’en résidant à ma Maison Sainte Marthe, il est plus accessible que beaucoup de pontifes précédents. Tel n’a pas été le cas – le pape avait été parfaitement informé, et a rencontré Mgr Fellay. Apparemment l’entrevue a été brève et cordiale.
Selon nos sources, il semble que le pape souhaite vraiment résoudre cette situation.
Par Clément LECUYER - Publié dans : FSSPX : Voie sans issue
Voir les 0 commentaires
Mercredi 7 mai 2014 3 07 /05 /Mai /2014 21:24

 Après les supposées canonisations des usurpateurs Jean XXIII et Jean-Paul Il, voilà que la nouvelle religion moderniste va bientôt avoir un nouveau béatifié : Montini. Les ennemis de l'Eglise se canonisent et se béatifient entre eux. D'un côté, nous pouvons dire que cela ne nous concerne pas puisque ces gens-là appartiennent à une nouvelle religion qui n'est pas catholique. Cependant, tout ceci vient confirmer ce que nous ne cessons d'affirmer : l'Eglise catholique éclipsée par cette société antichrétienne et révolutionnaire dirigée par de faux "papes" depuis Vatican II. 

 

 

Paul VI lors d'une visite en Inde. - SIPA


 Paul VI qui devrait être béatifié en octobre à la fin du Synode des évêques, selon une source proche du dossier.


Le Vatican n'a pour l'instant pas officiellement confirmée cette information, jugée probable depuis quelques semaines.  Paul VI, de son vrai nom Giovanni Battista Montini, est souvent cité par François comme l'une de ses références. (Source : La dépêche)

Par Clément LECUYER - Publié dans : Actualité de l'Eglise conciliaire
Voir les 0 commentaires

Bienvenue !

Bienvenue sur ce site intégralement CATHOLIQUE rédigé et administré par un fidèle catholique.
 

Chaire de Saint Pierre vacante
  
__________________
 
Une info ? Une suggestion ? Contactez-nous !
catholique.sedevacantiste@laposte.net


Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat !

Enseignement catholique

 

http://www.umass.edu/wsp/images/pauliv.jpg
Le pape Paul IV affirme qu'un prélat tombé dans l'hérésie ne peut pas être Pape :

 

"...Si jamais il advient qu’un évêque, même ayant fonction d’archevêque, de patriarche ou de primat; qu’un car­dinal de l’Église romaine, même légat; qu’un souverain pontife même, avant leur promotion ou leur élévation au cardinalat ou au souverain pontificat, ont dévié de la foi catholique ou bien sont tombés dans quelque hérésie, la promotion ou l’élévation, même si cette dernière a eu lieu avec l’assentiment unanime de tous les car­dinaux, est NULLE, INVALIDE, VAINE... Toutes leurs paroles, tous leurs faits et gestes, tous leurs actes administratifs, avec tout ce qui en découle, N’ONT PAS LE MOINDRE EFFET JURIDIQUE, et ne confèrent à per­sonne le moindre droit. Ces personnes ainsi promues ou élevées se­raient, par le fait même, SANS QU’IL FAILLE QUELQUE AU­TRE DÉCLARATION ULTÉRIEURE, privées de toute dignité, position, honneur, titre, autorité, fonction et pouvoir à la fois..."

(Constitution apostolique "Cum ex apostolatus)


 

Le pape Saint Pie X condamne le modernisme et excommunie ses partisans :

stpieX
Les modernistes sont les pires ennemis de l'Eglise (Pascendi dominici gregis)
- Le modernisme est l'égoût collecteur de toutes les hérésies (Motu proprio Praestantia)


INFAILLIBILITE PONTIFICALE

http://1.bp.blogspot.com/_Xw7IH8jXqWQ/SyRmy9c3FcI/AAAAAAAAB84/-GhnFgI43KI/s320/Pie+IX+vignette+g.png
 > Le Concile Vatican I enseigne solennement que  le Pape, en tant que tel, "est TOUJOURS pur de toute erreur doctrinale [...] et sa foi est à JAMAIS indéfectible" (Constitution apostolique Pastor aeternus ) 
 
 "On doit croire d'une foi divine et catholique tout ce qui est contenu dans les saintes Ecritures et dans la tradition, et tout ce qui est proposé par l'Eglise comme vérité divinement révélée, soit par un jugement solennel, soit par son magistère ordinaire et universel." (Pie IX- Dei Filius)
> Lire ICI


> Les Papes, les Pères et les docteurs de l'Eglise affirment qu'un Pape ne peut pas enseigner des hérésies. Il est la règle de la foi sur terre. 
 
- Saint Léon I : "Aucune hérésie ne peut souiller celui qui est assis sur la chaire de Pierre [sous-entendu le Pape] , car c’est le Saint-Esprit qui l'enseigne"  (Sermon 98)

 

- Saint Cyprien : "La chaire de Pierre est cette Église principale d’où est sortie l’unité sacerdotale auprès de laquelle l’erreur ne peut avoir d’accès (Lettre 40 et 55) 

 

 - Saint Alphonse de Liguori : "Ceux-là sont la peste et la ruine de l’Église qui prétendent et veulent que le Pasteur suprême puisse errer dans ses jugements en matière de foi."

 

 - Saint Thomas d'Aquin : " L’Eglise universelle ne peut errer, car Celui qui est exaucé en tout au titre de sa dignité a dit à Pierre, sur la profession de foi duquel est fondée l’Église: J’ai prié pour toi pour que ta foi ne défaille point" (Somme théologique, supplément de la IIIe partie, q. 25, a. 1)

Lire ICI


> Sept arguments théologiques contre l'hérésie du Pape hérétiqueICI

 

> Ecrits de l'Eglise qui réfutent les calomnies historiques faites contre certains Papes :  ICI



La vacance du Siège de Pierre, la crise de l'Eglise : événements prédits


- Notre Seigneur : "L'abomination de la désolation régnera dans le lieu saint"
(Matthieu 24, 15)


http://a10.idata.over-blog.com/1/13/94/95//Notre-Dame-Salette.jpg


- Notre Dame à la Salette (1848)   : "Rome perdra la foi et deviendra le siège de l'antéchrist... L'Eglise sera éclipsée, le monde sera dans la consternation."

- Le pape Léon XIII  : "L'Eglise, épouse de l'Agneau Immaculé, la voici saturée d'amertume et abreuvée de poison, par des ennemis très rusés ; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu'elle désire de plus sacré. Là où fut institué le siège du bienheureux Pierre, et la chaire de la Vérité, là ils ont posé le trône de leur abomination dans l'impiété ; en sorte que le pasteur étant frappé, le troupeau puisse être dispersé. (Exorcisme de Léon XIII contre Satan et les anges apostats, 1884)


L'ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE PEUT-IL ÊTRE CHANGE ?

NON !


- "L'Esprit-Saint n'a pas été promis aux successeurs de Pierre pour dévoiler par son inspiration une nouvelle doctrine, mis pour qu'avec son assistance ils gardent saintement et exposent fidèlement la Révélation transmise par les Apôtres, c'est-à-dire le Dépôt de la Foi." (Constitution Pastor Aeternus)



Le Bref examen critique sur la nouvelle "messe"

Les sacres sans mandat romain aujourd'hui

Le dossier ICI

Concernant la juridiction à notre époque

Le dossier ICI

 

Mgr Guerard des Lauriers (1898-1988),
 
  théologien dominicain qui dénonça Vatican II et refusa de reconnaître comme Papes Montini (Paul VI) et Wotjila (Jean-Paul II)




"Faute de la personne morale (que constitue l'ensemble hiérarchisé des Evêques résidentiels professant (donc !) intégralement la Foi Catholique), pas de solution "canonique" ! Jésus seul remettra l'Eglise en ordre, dans et par le triomphe de sa Mère. Et il sera évident pour tous que le salut sera venu d'en-haut."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LIVRES A LIRE

Mystère d'iniquité

A LIRE ABSOLUMENT


http://resistance-catholique.org/images/mystereIni.jpg

 

Ce livre peut être commandé à Monsieur l'abbé Paul Schoonbroodt / Steffeshausen, B4790 Reuland, Belgique
Prix 25 Euros + frais de port.

Peut être consulté sur internet ICI



L'Eglise éclipsée ?
 

Pour le commander :
Auteur collectif, les Amis du Christ Roi, éditions Delacroix, B.P. 18, 35430 Chateauneuf, 298 pages.

 

 

Quarante ans d'erreurs concernant l'infaillibilité de l'Eglise


Un livre IMPORTANT pour comprendre le fond du problème


http://resistance-catholique.org/images/40-ans-erreurs.jpg

 

à commander chez M. l'abbé Marchiset,
6 rue du Chapité, 25920 Mouthier Haute-Pierre

 

Le pape est INFAILLIBLE 

de Mgr de Ségur ayant reçu un bref pontifical de Pie IX.

Pour mettre définitivement fin aux erreurs concernant l'infaillibilité


http://ecx.images-amazon.com/images/I/41YFR76GDCL._SL500_AA240_.jpg


Disponible pour 4 € aux éditions
saint Rémi

Télécharger en PDF PDF

 

Magistère de l'Eglise


QUELQUES ENCYCLIQUES ET BULLES DES PAPES :


-  Pie IV :


Bulle du 13 novembre 1564
Iniunctum nobis : PROFESSION DE FOI TRIDENTINE.

- Saint Pie V :


Bulle du 14 juillet 1570
Quo Primum tempore : organisant définitivement la célébration du Saint Sacrifice de la Messe.


- Pie IX :


Allocution consistoriale du 25 septembre 1845
Multiplices inter : condamnation des sociétés secrètes et de la Franc-Maçonnerie.

Lettre ENCYCLIQUE du 9 novembre 1846
Qui pluribus : enseignement sur l'Eglise et condamnation du rationalisme.

Lettre ENCYCLIQUE du 8 décembre 1864
Quanta Cura : condamnation les principales erreurs politico-religieuses du XIX° siècle.

Syllabus du 8 décembre 1864 : catalogue des erreurs modernes.


- Léon XIII :

Lettre ENCYCLIQUE du 20 avril 1884
Humanum genus : condamnation des sectes occultes principalement celle de la franc-maçonnerie.

Lettre ENCYCLIQUE du 1° novembre 1885
Immortali Dei : mission de l'Eglise et condamnation d'erreurs modernes principalement de la liberté religieuse.

Lettre ENCYCLIQUE du 20 juin 1888
Libertas praestantissimum : sur la liberté humaine.


- Saint Pie X :


Lettre ENCYCLIQUE du 4 octobre 1903
Supremi apostolatus : sur la charge de Souverain Pontife.

Décret signé et approuvé par Saint Pie X du 3 juillet 1907
Lamentabili : condamnation des erreurs du modernisme.

Lettre du 6 septembre 1907 à la France
Une fois encore : commentaires de la situation de la France en 1907 (notament sur la séparation de l'Etat et de l'Eglise)

Lettre ENCYCLIQUE du 8 septembre 1907
Pascendi dominici gregis : condamnation du modernisme.
 

 

Serment antimoderniste, promulgué le 1er septembre 1910
Motu Proprio Sacrorum antistitum


- Pie XI :

Lettre ENCYCLIQUE du 6 janvier 1928
Mortalium animos : dénonciation et condamnation de l'oecuménisme moderne.


Lettre ENCYCLIQUE du 19 mars 1937
Divini Redemptoris : condamnation du communisme - dénonciation des persécutions communistes.

Lettre ENCYCLIQUE du 14 mars 1937 - lue le 21 mars
Mit brennender Sorge : critique du nazisme - condamnation de ses erreurs : racisme, culte de l'Etat et du chef, paganisme, persécutions, etc.

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Recherche

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés